Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.07.2011 10h07
Les termes économiques les plus récurrents du premier semestre 2011

N.1 Augmentation des prix

Le prix de l'huile, du sucre, du porc et des médicaments traditionnels chinois a fortement augmenté... Pendant la première moitié de l'année, le prix de nombreux produits qui font partie du quotidien des Chinois ont fortement augmenté. Le terme économique le plus récurrent de la première moitié de l'année est sans doute l'augmentation des prix.

Selon les données macro-économiques publiées par le Bureau chinois des statistiques, pendant les 6 premiers mois de l'année, l'IPC (l'indice des prix à la consommation) a augmenté de 5,4% par rapport à la même période de l'année dernière. L'indice du mois de juin a même créé un nouveau record, ayant augmenté de 6,4% par rapport à la même période de l'année précédente. Cela s'est traduit par une hausse des prix de 14,4% sur les produits alimentaires, et de 3% sur les produits non alimentaires.

N.2 L'augmentation du taux d'intérêt et des réserves des banques

Pendant les 6 premiers mois de cette année, la banque centrale a élevé au total 6 fois les réserves des banques et 3 fois le taux d'intérêt, ce qui permet de contrôler efficacement l'inflation.

A la fin de juin, l'état des prêts était stable. Pendant la première moitié de l'année, les nouveaux prêts en RMB ont atteint 4,17 milliards de yuans. A la fin de juin, les prêts en RMB ont augmenté de 16,9% par rapport à la même période de l'année. Il s'agit de la plus faible augmentation depuis l'éclatement de la crise financière.

N.3 La tendance à la faillite des PME

Pendant les 6 premiers mois de cette année, les informations sur les faillites des petites et moyennes entreprises dans le Guangdong et le Zhejiang se sont multipliées dans la presse. Selon une enquête menée par l'association chinoise de l'industrie et du commerce, la difficulté de gestion des PME dans certaines régions a même dépassé de la crise financière de 2008.

Après avoir mené des enquêtes profondes, le Ministère de l'Industrie et de l'Informatisation et le Bureau de surveillance des banques ont déclaré qu'il ne s'agit pas encore d'une tendance généralisée à la faillite des PME dans les diverses régions. Selon les officiels des provinces du Zhejiang et du Guangdong, le nombre des entreprises locales qui ont fait faillite est limité à un niveau rationnel, et le nombre des nouvelles entreprises a augmenté à une vitesse rapide.

En même temps, les officiels de ces deux provinces ont remarqué que suite à l'appréciation du RMB, l'augmentation du coût des ouvriers et des matières premières est la hausse de la difficulté du financement, la difficulté de gestion des PME n'est pas un secret.

N.4 L'ajustement du seuil de l'impôt sur le revenu individuel

Récemment, la Chine a adopté un amendement à la loi sur l'impôt sur le revenu individuel. A partir du 1er septembre, le seuil de l'impôt sur le revenu individuel est passé de 2 000 yuan à 3 500 yuans. Selon la nouvelle loi, le nombre de contribuables a été réduit à 24 millions à partir des 84 millions actuels. Ainsi, les revenus du pays sur le revenu individuel vont baisser de 160 milliards de yuans.

Selon les statistiques du ministère des Finances, pendant les 6 premiers mois de l'année, les revenus individuels du pays représentent 355,478 milliards de yuans, soit une augmentation de 92,9 milliards de yuans par rapport à la même période de l'année dernière. Le taux d'augmentation est de 35,4%.

N.5 La dette des gouvernements locaux

Quel est le montant de la dette des gouvernements locaux ? Cela va-t-il nuire à l'économie ? Le risque de financement en province peut-il être contrôlé ?

A la suite d'une demande incessante du public, la Commission nationale des Comptes a publié le 27 juin les données concernées. A la fin de l'année 2010, les dettes des gouvernements locaux du pays représentaient 10,717491 milliards de yuans. Parmi eux, les dettes remboursables des gouvernements locaux représentaient 6,710951 milliards de yuans. Selon les résultats de l'audit, à la fin 2010, le taux d'endettement des gouvernements provinciaux, municipaux et de district s'élève à 70,45%. En général, les gouvernements locaux sont solvables.

N.6 Les tarifs exorbitant des autoroutes

Au mois d'avril, le prix des légumes ont considérablement baissé dans la province du Shandong, une importante zone de production en Chine. Cependant, la baisse ne s'est pas ressentie dans les autres villes. Comment le prix d'un légume a-t-il pu augmenter jusqu'à un yuan par livre, alors qu'il était de 0,1 yuan? A la demande des médias, les dysfonctionnements du secteur logistique, et notamment la hausse des tarifs de péage des routes, ont été expliqués par le gouvernement.
Le 8 juin, le premier ministre chinois Wen Jiabao a présidé une réunion du Conseil des affaires d'Etat, lors duquel ont été décidées les mesures de réduction de l'impôt pour les entreprises de logistique, ainsi que l'idée de renforcer la gestion des entreprises de logistique dans le but d'assurer une meilleure circulation des véhicules.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rééquipe un porte-avions pour la recherche et l'entraînement
Lancement d'Air Tibet, la première compagnie aérienne du Tibet
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine
Les relations militaires sino-américaines progressent