Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.07.2011 08h29
L'exigence du FMI sur une réévaluation plus rapide du RMB suscite de vives critiques en Chine

La réforme du régime de change du RMB a célébré son sixième anniversaire le 21 juillet. Le taux de change du jour était de 6,4536 RMB contre 1 USD, une nouvelle parité record de ces six dernières années. Ainsi, la valorisation du RMB contre l'USD a progressé de 21,96 % depuis 2005, mais ceci n'a pas empêché le FMI de renouveler sa pression pour une réévaluation encore plus rapide de la monnaie chinoise.

L'exigence du FMI a suscité de vives réactions de la partie chinoise. Les délégués chinois au FMI ont émis une déclaration ad hoc de six pages et ont porté des critiques bien sévères sur les résultats de la dernière évaluation de la monnaie chinoise par le FMI. « La crise financière globale et l'incertitude de l'économie mondiale ont eu des effets négatifs sur les performances et la structure fiscales des économies émergentes. La crise extérieure a beaucoup entravé la réforme nationale chinoise, notamment sur le plan des changes. »

Selon Huang Zemin, directeur de l'Institut de finances internationales à l'Université Normale de l'est de la Chine, il existe effectivement une certaine sous-évaluation de la monnaie chinoise, mais ceci varie en fonction des calculs. Il est en fait difficile de fixer la valeur exacte du RMB, d'autant que la devise n'est pas librement convertible. On peut donc dire que la conclusion du FMI est infondée puisque les données employées ne sont pas solides.

Le FMI encourage la valorisation rapide du RMB afin de contrer l'inflation et la bulle immobilière à travers la contribution d'un taux plus fort à la baisse des cours du pétrole, du prix des aliments et des autres produits importés. Le FMI estime que le mécanisme actuel de change du RMB contribue de manière très faible à la reprise de l'équilibre économique global, et que la sous-évaluation de la monnaie est aussi susceptible de bloquer la reprise de l'équilibre économique chinoise.

Sun Lijian, directeur adjoint de l'Institut d'économie à l'Université Fudan, n'est pas d'accord avec ce point de vue, car l'inflation en Chine est surtout importée. Pour lui, tant que les crises de dettes souveraines en Europe et aux États-Unis ne sont pas résolues, les fonds spéculatifs continueront d'affluer vers la Chine, d'aggraver l'inflation et de pousser vers le haut les prix à la consommation. « Le FMI doit plutôt viser les faibles taux d'intérêts financiers en vigueur dans des pays européens et aux États-Unis, et suggérer aux États-Unis de mettre fin à leur politique monétaire de souplesse quantitative. »

Le FMI met également en garde contre les effets secondaires du faible taux d'intérêt en Chine, parce que « les épargnants vont s'orienter vers le marché immobilier si les dépôts bancaires leur rapportent trop peu d'intérêt, et que ceci va aggraver la bulle immobilière ». Pourtant, la hausse fréquente des taux d'intérêt accélérerait également la revalorisation du RMB et aggraverait la bulle. C'est pourquoi la banque centrale chinoise préfère augmenter le taux de réserves obligatoires que le taux d'intérêt, a expliqué Huang Zemin.

Le FMI a appelé la Chine à établir un plan quinquennal de réforme financière. « La réévaluation du RMB est une condition préalable à valider le plan de la réforme financière, puisque ceci contribuera à ralentir la croissance des réserves en devises et à diminuer la fluidité du système financier en faveur du prochain développement de l'économie chinoise », a indiqué Nigel Chalk, responsable de la Chine au FMI.

À ce propos, Huang Zemin a avoué que la réforme financière chinoise était une mission qu'on ne pouvait pas repousser et qu'il conviendrait de commencer par la coordination entre l'ouverture financière et la libéralisation des comptes de capitaux, la marchandisation des taux d'intérêt et la flexibilisation du taux de change.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à renforcer la coopération avec le Cameroun
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux