Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.07.2011 16h10
La crise de la dette européenne affectera aussi la Chine

Cela fait plus d'un an que l'Union Européene fait face à la crise de la dette souveraine, que ses dirigeants n'ont pas encore réussi à vaincre jusqu'à aujourd'hui. L'impact de cette crise se ressent dans les économies de toute l'Europe, et la Chine ne doit pas espérer pouvoir échapper à son influence.

Problème sous-jacent à la crise actuelle, l'énorme niveau de la dette gouvernementale qui s'est accumulée au fil des années dans plusieurs pays de l'UE. Un élément-clé de la solution adoptée dans la zone Euro est l'austérité. Cela implique par dessus tout la réduction des déficits des gouvernements en coupant dans les dépenses, et cela peut aussi être accompagné d'une augmentation de la fiscalité.

L'exemple le plus évident de cette approche est celui de la Grèce, mais elle a été également adoptée en Irlande et au Portugal, les deux autres pays ayant fait l'objet d'un plan de secours. Et ils ne sont pas les seuls, l'Italie ayant été contrainte d'adopter un budget d'austérité, tout comme l'Espagne. Cette approche a même été adoptée en dehors de la zone Euro au Royaume-Uni, qui a cherché à devancer toute crise possible en mettant en vigueur ses propres mesures d'austérité.

Ce remède a un prix réel. Les mesures d'austérité ont un impact sur le niveau de vie des pays où elles ont été adoptées. La dette du gouvernement n'est pas non plus le seul problème. Des emprunts excessifs ont créé un niveau de dette des ménages très élevé, et en particulier au Royaume-Uni. Pour ce problème-là, la seule solution est la même, les consommateurs doivent réduire leurs dépenses. Ces dernières semaines, on a rarement vu un jour sans qu'une chaîne de vente au détail au royauùe-Uni n'annonce des bénéfices en baisse ou des fermetures de magasins.

Or l'UE est le plus grand marché pour les exportations chinoises. L'état actuel de la crise européenne aura donc un impact significatif sur les exportations chinoises et il y a des signes qui montrent que c'est déjà le cas.

Quand la crise financière a d'abord frappé les Etats-Unis et l'Europe en 2008, les exportations de la Chine vers l'UE n'ont pas été touchées. Ce n'est qu'en 2009 que les exportations vers l'UE ont connu une forte chute. Chute qui a été suivie par une forte reprise en 2010, qui a ramené les exportations vers l'UE à un niveau proche de ce qu'elles étaient avant la crise. Il semblait que les exportations de l'UE et la Chine en UE étaient revenues à la normale, mais en fait tout cela s'est avéré être une illusion. L'échec de l'UE a gérer les problèmes auxquels elle fait face n'a en fait fait que retarder le jour du jugement dernier.

Cette forte hausse des importations en provenance de Chine a été soutenue lors des premiers mois de cette année, mais elle a récemment fortement ralenti. D'après des statistiques de l'UE, les importations en provenance de Chine n'ont augmenté que de 8,4% en mai.

Ce chiffre cache toutefois de fortes différences entre les Etats membres de l'UE. Les exportations de la Chine vers plusieurs pays de l'UE ont connu une chute ces derniers mois. Ainsi, les exportations de la Chine vers le Portugal ont baissé de 11,6% en mai. En mars et en avril, ce sont les imporattions espagnoles qui ont baissé, bien qu'elles aient connu une petite augmentation en mai. Les pays les plus touchés par la crise sont des importateurs relativement petits de produits chinois. D'une toute autre importance est le Royaume-Uni, un des plus grands marchés pour la Chine, dont les importations ont également connu un déclin en mai. Mais il n'y a pas que les pays touchés par la crise qui ont connu un fléchissement des importations. Les importations danoises ont également chuté en mai. La croissance des importations en France et aux Pays-Bas a également fortement ralenti. Plus significative encore est que la croissance des importations allemandes a décéléré rapidement aussi, et en mars elle a même connu un déclin, le premier depuis janvier 2010, bien qu'elle ait été suivie par deux mois de croissance faible.

Si certains pays d'Europe, comme l'Italie, ont maintenu une forte croissance des importations en provenance de Chine, cela pourrait ne pas durer très longtemps, et les signes que les exportations chinoises vers l'UE connaissent des difficultés sévères se multiplient. Les exportations de la Chine vers l'UE sont fortement cycliques. Il y a normalement un passage à vide dans les exportations mensuelles au début de l'année, suivi par une reprise constante jusqu'à un pic en octobre. La saison haute des exportations 2011 est encore devant nous, mais les signes les plus récents ne sont pas positifs, en particulier dans les pays connaissant de graves difficultés économiques.

Même si l'UE réussit finalement à adopter des politiques propres à résoudre la crise, de nombreux marchés de l'UE ne reviendront pas à une forte croissance de sitôt. Les politiques nécessaires pour résoudre la crise vont imposer des mesures économiques sévères pendant un certain nombre d'années. Cela aura sans aucun doute un effet à long terme sur les exportations chinoises vers l'UE.

L'auteur, Duncan Freeman, est chercheur émérite à l'Institut d'Etudes Chinoises Contemporaines de Bruxelles.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux