Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.07.2011 08h25
La baisse des prix de l'immobilier se ressent dans davantage de villes chinoises en juin

Davantage de villes chinoises ont enregistré un recul ou une stagnation des prix de l'immobilier en juin, ce qui montre que les mesures prises par le gouvernement ont commencé à prendre effet, selon des statistiques publiées lundi.

Sur les 70 principales villes chinoises, 26 ont vu les prix des logements neufs baisser ou demeurer inchangés par rapport au mois dernier, contre 20 villes en mai, a annoncé le Bureau d'Etat des Statistiques sur son site Internet.

Douze villes dont Tianjin, Nanjing et Chengdu ont vu les prix des logements reculer sur une base mensuelle alors que les prix de l'immobilier dans douze autres villes restent inchangés.

Bien que les autres villes aient enregistré une augmentation des prix, 24 d'entre elles ont annoncé un ralentissement de la croissance des prix au mois de juin.

Les prix des logements étaient en général stables mais des analystes appellent le gouvernement à continuer à appliquer les mesures et régulations car certaines villes font encore face à une flambée des prix et à d'autres problèmes liés à la construction de logements à prix abordable.

Le gouvernement a adopté une série de mesures destinées à refroidir le marché immobilier et à enrayer la croissance des prix, telles que limiter les achats pour le second ou troisième logement dans les villes importantes, demander un acompte plus conséquent pour l'obtention d'un emprunt-logement, ou encore la mise en place d'un nouvel impôt foncier dans les villes de Chongqing et Shanghai.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Le Tibet lance sa première autoroute
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux