Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.07.2011 16h02
Shanghai classée au sixième rang des centres financiers du monde

Un index financier récemment publié vient de classer Shanghai au 6e rang des centres financiers du monde, deux places derrière Hong Kong.

Les experts disent que des règles de marché matures et des canaux d'investissement plus diversifiés sont nécessaires pour renforcer la compétitivité de la ville.

C'est la deuxième année que l'Index Xinhua-Dow Jones International Financial Centers Development Index (IFCD Index) est publié, et Shanghai a gagné deux places par rapport à l'année dernière, dépassant Paris et Francfort. Beijing a été classée au 14e rang et Shenzhen au 21e.

Les centres financiers traditionnels que sont New York, Londres et Tokyo conservent les trois premières places du classement de cette année.

Michael Petronella, Président du Chicago Mercantile Exchange (CME) Group Index Services LLC, a dit qu'il croyait que ces résultats reflétaient l'importance économique croissante de la Chine sur la scène mondiale.

En 2010, la Chine a dépassé le Japon pour devenir la deuxième plus grande économie du monde. Goldman Sachs a prédit qu'au rythme actuel de croissance, la Chine détrônera les Etats-Unis comme plus grande économie du monde en 2027, et PricewaterhouseCoopers (PwC) pense pour sa part que cela pourrait arriver dès 2020, d'après M. Petronella.

« Le marché de capitaux, et particulièrement la Bourse de Shanghai, deviendra bientôt le plus grand du monde », a dit Jiao Ran, Directeur du Département Editorial des Informations Economiques à l'Agence de Presse Xinhua.

« Le classement reflète le statu-quo des principaux centres financiers du monde, en particulier parce que les trois principales positions sont toujours détenues par les centres financiers traditionnels », a dit Liu Shengjun, Directeur adjoint du Centre de Recherche Financière Internationale Lujiazui, affilié à l'Ecole d'Affaires Internationales Chine-Europe.

« Je suis d'accord avec la plus grande partie de l'Index, à l'exception de la position de Tokyo, a dit au China Daily Lu Hongjun, Président de l'Institut de Finances Internationales de Shanghai. Du fait du statut économique actuel du Japon, de son internationalisation et du séisme et de la crise nucléaire récents, Tokyo est beaucoup moins importante sur le marché financier mondial », a dit M. Lu.
D'après lui, la poussée de Shanghai est en concordance avec les réalisations de la ville tout au long de l'année dernière

Qi Xiaozhai, Directeur du Centre de Recherche Commerciale et Economique de Shanghai, dit que les efforts de la ville pour construire un centre financier et un pôle d'expédition mondiaux ont été reconnus par le monde.

Pour autant, il a averti que la ville est encore loin de pouvoir menacer la domination des pôles financiers traditionnels. « Shanghai devrait améliorer de nombreux secteurs, comme le commerce, l'industrie, les services et l'éducation », a t-il dit.

« De plus, le contrôle et la transparence du marché sont encore loin derrière certains marchés occidentaux », a dit M. Liu du Centre de Recherche Financière Internationale Lujiazui.

La liste comprend 45 centres financiers internationaux. Les dix premiers sont New York, Londres, Tokyo, Hong Kong, Singapour, Shanghai, Paris, Francfort, Sydney et Amsterdam.

Se basant sur 66 indicateurs et 2 073 questionnaires, l'Index IFCD a choisi 45 villes financières célèbres comme échantillons, et bâti un système d'évaluation complet. Ce système objectif a classé les centres financiers internationaux sur cinq aspects –le marché financier, la croissance et le développement, le soutien industriel, les services et l'environnement général.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives