Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.07.2011 16h00
Le Yuan progresse régulièrement vers son internationalisation

2011 est la 10e année de l'entrée de la Chine dans l'Organisation mondiale du Commerce et la 2e année de l'utilisation du Renminbi comme monnaie de règlement dans le commerce transfrontalier. Au cours de ces 10 dernières années, la Chine a connu un développement rapide dans son ouverture sur l'extérieur et les imports-exports sont devenus une grande force motrice de sa croissance économique. Du fait de la demande du marché, l'internationalisation du Renminbi progresse de manière régulière.

En juillet 2009, la Banque populaire de Chine a annoncé le lancement des essais de règlement en Yuans dans les échanges commerciaux transfrontaliers. Aujourd'hui, le règlement en yuans s'effectue dans 144 pays et territoires.

En 2010, le volume des opérations de règlement en yuans a atteint 500 milliards de yuans, soit 2% du volume total des import-exports de la Chine. Au cours des quatre premiers mois de cette année, ce volume s'est déjà élevé à 530 milliards de yuans, dépassant celui de l'année dernière. Ensuite, la Chine a procédé à des essais d' investissements et de financements transfrontaliers en yuans et 19 milliards de yuans ont été investis à cet effet jusqu'à ce jour. Troisièmement, des entreprises à l'étranger ont investi en yuans en Chine. En outre, des accords ont été signés avec des partenaires commerciaux sur l'échange des monnaies des deux parties. Ceci pour favoriser le retour des Yuans en Chine. Des mesures ont été également prises pour développer les opérations du Renminbi à Hong Kong. A l'heure actuelle, la Chine a signé des accords de ce genre avec la Corée du Sud, la Zone administrative spéciale de Hong Kong, avec la Malaisie, la Biélorussie, l'Indonésie, l'Argentine, l'Islande, et avec Singapour. Le volume des sommes échangées a atteint 803,5 milliards de yuans (environ plus de 120 milliards de dollars).

Selon des experts de la Banque populaire de Chine, la « sortie » du Renminbi devra s'effectuer à la condition préalable d'une croissance stable de l'économie chinoise et d'une augmentation incessante de la puissance globale du pays. Il faudra maintenir une politique monétaire prudente et renforcer le contrôle macroscopique pour éviter surchauffes et récessions.

Les experts ont encore indiqué que pour réaliser l'internationalisation du Renminbi, il faut mener à bien des réformes du système économique à l'intérieur du pays. Les entreprises devront avoir la liberté de choix entre le Renminbi et des monnaies étrangères. Toute mesure de restriction risque de porter atteinte au développement de l'internationalisation du Renminbi.

Dai Xianglong, directeur du Conseil d'administration de la Fondation de protection sociale de Chine, a dit lors de la 2e édition du « Global think tank summit» récemment tenue à Beijing : L'économie chinoise représente un dixième de l'économie mondiale et ses réserves en devise occupent un tiers du total mondial. Il est naturel que sa monnaie devienne une monnaie mondiale.

Selon lui, l'internationalisation du Renminbi se fera en 3 étapes : l'utilisation du Renminbi comme monnaie de règlement dans le commerce international ; l'utilisation du Renminbi comme une monnaie d'investissements importante du monde ; le Renminbi devra devenir une monnaie de réserve mondiale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives