Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.07.2011 11h10
Pour un monde à trois monnaies de réserve

Alors que certains pays en développement sont devenus des moteurs majeurs de la croissance économique mondiale et sont moins dépendants du Dollar US pour leurs échanges financiers, la monnaie américaine ne sera bientôt plus qu'une des trois monnaies de réserve mondiales, avec l'Euro et le Renminbi, a dit Paul Kennedy, un célèbre historien, dans une tribune libre publiée sur le site du magazine Bloomberg Businessweek le 6 juillet dernier.

D'après M. Kennedy, les dernières semaines écoulées ont été témoin de débats animés chez les banquiers et les economistes sur l'allure qu'aurait le monde si le Dollar venait à perdre sont statut spécial de seule monnaie de réserve du monde. En particulier avec la réévaluation constante de la valeur du Yuan et des énormes réserves en capital, ce n'est qu'une affaire de temps avant que le Yuan obtienne le statut de monnaie de réserve, d'après un article spécial paru dans le Wall Street Journal le 2 juin dernier sur la montée en puissance du « muscle financier » de la Chine.

Dans le même temps, le crédit des Etats-Unis a été remis en question au moment où l'agence de notation Moody a averti le 2 juin dernier qu'elle pourrait bientôt dégrader la note du gouvernement américain s'il ne met pas plus d'ordre dans ses déficits colossaux. « Une note en baisse voudrait dire des taux d'intérêt plus élevés (et ce n'est vraiment pas le bon moment pour cela), est les Etats-Unis pourraient perdre leur caractère exceptionnel et être de plus en plus sujets à des tests de crédit sévères qui sont le lot de toutes les autres nations et monnaies », a averti M. Kennedy.

Il serait intelligent de « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier », car l'avenir du Dollar US est incertain, a ajouté M. Kennedy. En fait, seuls 61% environ des réserves en devises sont libellées en Dollars US, et ce chiffre baisse chaque année. « Après tout, à l'horizon 2025, les trois plus grandes économies du monde seront les Etats-Unis, l'Union Européenne et la Chine. Alors pourquoi une seule d'entre elles devrait porter la responsabilité d'avoir la seule monnaie de réserve du monde ? ».

Mais, pour les Etats-Unis, les conséquences seront colossales si cela arrive en 2025, ou même dix ans plus tard, a dit M. Kennedy, car cette transition aura un prix. « Les jours où les Etats-Unis pouvaient trouver la solution à leurs énormes dettes rien qu'en imprimant plus de Dollars, comme aucun autre pays ne pouvait le faire, seront alors du passé. Le reste du monde aura à ce moment d'autres choix, et Moody's et ses agences de notation soeurs pourraient alors continuer à faire baisser la note des Etats-Unis, en faisant un pays normal qui –Ô horreur- devra adopter les mêmes règles de bonne gestion concernant les impôts, les dépenses et les déficits que l'Allemagne ou la Suisse ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives
Pour le train à grande vitesse chinois, la vitesse est-elle tout ?
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale