Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.06.2011 14h30
La Chine signe pour 4,3 milliards de Dollars US de contrats avec le Royaume-Uni

Des entreprises chinoises et britanniques ont signé lundi des contrats commerciaux pour une valeur de 4,3 milliards de Dollars US, y compris un accord 2,46 milliards pour la construction d'une centrale « à charbon propre ».

La China Energy Conservation and Environmental Protection Group et British Seamwell International Ltd ont signé ce contrat alors que Wen Jiabao, Premier Ministre chinois, rencontrait lundi le premier ministre britannique David Cameron.

Les deux chefs de gouvernement ont signé douze accords et ont redit leur désir de voir doubler le volume du commerce bilatéral, à 100 milliards de Dollars US d'ici 2015, pendant leurs entretiens qui se sont déroulés au 10 Downing Street, la résidence officielle du Premier Ministre britannique.

La compagnie gazière britannique BG Group a de son côté signé un accord avec la Banque de Chine qui lui permettra d'obtenir jusqu'à 1,5 milliard de nouvelles options de financement pour soutenir ses plans de croissance, a rapporté le China Daily.

Les exportations britanniques de volailles seront également à nouveau autorisées vers le marché chinois ; elles avaient été interrompues après l'éruption d'une épidémie de grippe aviaire dans une exploitation de l'Est de l'Angleterre, et la Grande-Bretagne fournira aussi des porcs destinés à la reproduction à la Chine, a indiqué le China Daily.

Ces accords aideront les entreprises britanniques à travailler avec la Chine dans plusieurs domaines-clé, y compris l'architecture, le génie civil, les satellites de télédétection et la recherche-développement.

Les analystes ont noté que la Grande-Bretagne est à la peine pour rattraper ses rivaux européens de France et d'Allemagne dans la signature d'accords commerciaux avec la Chine.

David Cameron avait visité la Chine en novembre, le même mois que la France, qui avait alors signé des contrats pour des entreprises françaises d'une valeur de 19,1 milliards de Dollars US.

Les exportations britanniques ont augmenté de 20% depuis la visite de M. Cameron, et Londres cherche des occasions pour permettre aux entreprises britanniques de s'implanter au delà de Beijing et de Shanghai, dans les villes régionales à croissance rapide.

Sur la question des droits de l'homme, M. Wen a indiqué que les deux côtés devaient atténuer leurs différences par le dialogue et favoriser la compréhension mutuelle, a rapporté Xinhua.

Les deux chefs de gouvernement ont dit que la Chine et le Royaume-Uni devraient également tirer profit du mécanisme d'échanges culturels afin d'amplifier la coopération dans divers secteurs tels que l'éducation, la culture, les échanges de la jeunesse et les médias.

Quant aux sujets internationaux, Wen Jiabao a indiqué que la Chine parlait aux deux parties en lice en Libye parce que le conflit ne peut-être résolu seulement que par les Libyens eux-mêmes, ajoutant que « les troupes étrangères peuvent gagner une guerre, mais elles auront bien du mal à gagner la paix », a rapporté le China Daily.

Le sommet capitalise sur la visite de David Cameron en Chine l'année dernière, qui avait assuré la conclusion de toute une série d'accords commerciaux et de gouvernement, y compris un contrat d'une valeur de 1,2 milliard de Dollars US pour Rolls Royce.

La Grande-Bretagne était la deuxième étape de la tournée de trois pays de Wen Jiabao en Europe, qui avait débuté en Hongrie. Il est maintenant en Allemagne.

Il est arrivé tard à Berlin lundi et tiendra une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel aujourd'hui mardi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois appelle au renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et britanniques
La gare de Shanghai et Eastern Airlines vont lancer des services de transport combiné air-rail
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale