Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.06.2011 14h05
Immobilier : les chinois vont-ils acheter le monde ?

Un nombre croissant de Chinois riches se tournent vers les biens immobiliers à l'étranger, craignant que l'inflation en Chine ne continue à monter, après que l'index des prix à la consommation ait atteint un niveau record depuis 34 mois en mai.

D'après Colliers International, un fournisseur de services immobiliers, la proportion des acheteurs chinois sur le marché immobilier de Vancouver est en hausse. A la fin du premier trimestre de cette année, elle est passée à 29% du total des acheteurs.

Lors des six derniers mois, les Chinois ont dépensé 1,3 milliard de Yuans (200 millions de Dollars US) en passant par le service immobilier international de Colliers, le Canada, le Royaume-Uni et l'Australie arrivant en tête de liste.

« Nous nous attendons à une hausse nette du nombre d'achats de biens immobiliers à l'étranger per des acheteurs du Continent cette année, du fait des fortes restrictions imposées par le Gouvernement sur le nombre de logements qu'une famille peut acheter dans les grandes villes », a dit Alan Liu, Directeur général de Colliers International (Asie du Nord).

Du fait de la dernière poussée financière venant de chine, le prix moyen des logements à Vancouver a augmenté de 12% en 2010 et devrait encore augmenter de 3% cette année, d'après la Canada Mortgage and Housing Corporation (société candienne du prêt et du logement).

La demande provenant des immigrés du Continent chinois représente à présent 29% de la totalité des logements neufs à Vancouver.

A Londres, la situation est similaire. L'année dernière, les étrangers ont acheté 28% des biens immobiliers ayant fait l'objet d'une revente dans tous les sites de premier ordre de Londres, et 54% en termes de valeur dans la zone centrale de premier ordre de Londres, dans la fourchette des biens de plus de 5 millions de Livres (8 millions de Dollars US), d'après un récent rapport de Savills Research.

« Si l'argent en provenance de Chine commence à se déverser sur Londres à la même vitesse que le fait celui des milliardaires des autres pays, nous nous attendons à ce que le prix des biens immobiliers de tout premier choix à Londres augmente de pas moins de 15% », a dit Yolande Barnes, Directrice de Savills residential research. « Pour l'heure, le problème est que les acheteurs chinois ne font pas sortir, ou ne peuvent pas faire sortir, leur argent de Chine ».

La plus forte augmentation mondiale des milliardaires depuis 2007 a eu lieu en Chine et dans la CEI (Communauté des Etats Indépendants). Mais si les activités d'achat de la CEI s'est montrée forte, représentant 15% des achats de premier choix dans le centre de Londres en termes de valeur, les milliardaires chinois n'ont pas encore eu d'impact réel, ne représentant qu'à peine 3% des achats de revente de premier choix dans le centre de Londres, en termes de valeur.

Mais de plus en plus de Chinois du Continent cherchent des façons variées de gérer leur fortune au niveau mondial.

« Un nombre croissant de personnes venant du Continent chinois sont venus nous voir et ont mis leur argent dans un fonds de placement immobilier à Jersey pour économiser la TVA et éviter les impôts sur la succession, ainsi que les taxes sur les plus values en cas de nouvelle transaction », a dit Geoff Cook, Directeur général de Jersey Finance, société située sur cette île britannique bien connue pour être un centre financier offshore.

« Acheter des biens immobiliers est nécessaire pour les super-riches pour répartir leurs ressources dans le monde, mais cela pourrait ne pas être un bon choix pour les investisseurs chinois de la classe moyenne, parce que cela implique que vous pariez sur une dépréciation du Renminbi », a dit un expert du secteur, qui aide les gens à acheter des biens immobiliers à l'étranger, mais qui a souhaité rester anonyme. « Et dans le même temps, les prix de l'immobilier sur les marchés matures sont en général stables, sans beaucoup de marge d'augmentation de prix ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine