Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.06.2011 09h07
La Chine baissera bientôt les taxes douanières sur les produits de luxe importés

Le porte-parole du ministère du Commerce Yao Jian a annoncé le 15 juin la prochaine révision vers le bas des taxes douanières à l'importation, notamment sur les produits haut de gamme.

Selon des spécialistes, la prochaine révision ne va pas tout de suite ramener à zéro les taxes douanières sur l'importation des produits de luxe, mais plutôt de 2 % à 15 % vers le bas, notamment sur les produits cosmétiques, les cigares et l'alcool. La date précise de l'application sera fixée par le ministère du Commerce pour le plan approuvé par le Conseil des affaires d'État. « Ce ne sera pas long », a annoncé le porte-parole.

Selon Wang Yong, secrétaire en chef de l'Association chinoise des marques commerciales, la réduction des taxes douanières contribuera à la croissance de l'importation des produits de luxe (produits cosmétiques, montres-bracelets haut de gamme, etc.) et des chiffres d'affaires du marché intérieur. Elle permettra également de retenir les consommateurs chinois à l'intérieur du pays.

Selon Wang Yong, la douane impose actuellement une taxe ordinaire de 15 % à 25 % sur les produits de luxe importés. Elle peut même atteindre 50 % sur des produits cosmétiques et l'alcool. Par ailleurs, les prix TTC comprennent également les frais du contrôle douanier, du contrôle d'étalage, les taxes de la valeur ajoutée, du commerce et de la consommation, etc. Ainsi, les prix TTC des produits de luxe importés en Chine sont effectivement 1/3 plus élevés que dans les pays exportateurs. Pour échapper à ces taxes, de nombreux consommateurs chinois partent à l'étranger pour y acheter ces produits, et le montant des dépenses annuelles à l'étranger à cet effet pourrait s'élever à près de 200 milliards de yuans en moyenne.

Selon une enquête du cabinet Bain & Company sur le marché chinois des produits de luxe, les fournisseurs étrangers ont réussi à vendre 68,4 milliards de yuans de produits aux consommateurs chinois en 2010. Les ventes de produits cosmétiques, de parfums et de produits de soins personnels ont occupé le premier rang des chiffres d'affaires, avec 16,9 milliards de yuans, tandis que celles des montres ont occupé le deuxième rang avec 15,5 milliards de yuans.

Le plus dur est que la plupart de ces achats ont eu lieu à l'étranger. Selon les statistiques publiées, en 2010, les touristes chinois ont dépensé près d'un milliard de livres sterling (près de 11,2 milliards de yuans) rien qu'en Grande-Bretagne.

Selon un rapport sur le marché de l'e-commerce chinois, les achats de produits de luxe (notamment cosmétiques) par l'intermédiaire de l'étranger se sont élevés à 12 milliards de yuans en 2010. Même avec un taux de taxe de 40 %, la fuite fiscale annuelle pourrait s'élever dans ce cas à plusieurs milliards de yuans.

C'est pourquoi le ministre du Commerce Chen Demin a appelé en public à réviser les prix des produits de luxe importés qui sont beaucoup plus élevés en Chine à l'étranger.

« La réduction des taxes douanières sur les produits de luxe va retenir une partie de la consommation au sein du pays. Ceci est favorable pour le développement des secteurs secondaires et des installations commerciales », a indiqué Yan Qi, chercheur à l'Institut d'économie extérieure.

Jiang Zengwei, ministre adjoint du Commerce, pense aussi que la réduction des taxes douanières sur les produits de luxe importés contribuera à encourager la consommation intérieure et à élargir le marché chinois du luxe.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine