Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.06.2011 08h48
Davantage de Chinois considèrent les prix "élevés" au deuxième trimestre (enquête de la banque centrale)

Davantage de déposants urbains se disent moins satisfaits du niveau des prix au deuxième trimestre de l'année et ils ont des attentes moins fortes concernant l'augmentation de l'inflation, selon une enquête de la banque centrale chinoise.

La Banque populaire de Chine a découvert dans sa récente enquête trimestrielle sur les déposants urbains que 68,5% d'entre eux considèrent "élevés et insupportables" les prix au deuxième trimestre, soit une hausse de 1,3 point de pourcentage par rapport au premier trimestre.

Selon l'enquête, 45,4% des personnes interrogées s'attendent à une hausse des prix au troisième trimestre, en baisse de 1,7 point de pourcentage par rapport au premier trimestre.

L'indice des prix à la consommation, le principal indicateur de l'inflation, a battu en mai un nouveau record depuis 34 mois en atteignant 5,5%, contre 5,3% en avril. Les analystes estiment que l'inflation pourrait augmenter à plus de 6% en juin.

La banque centrale a annoncé mardi qu'elle allait élever, à partir du 20 juin, le taux de réserves obligatoires afin de contenir une inflation résolument élevée. Il s'agit de la sixième hausse cette année du taux des réserves obligatoires. La banque centrale a aussi augmenté deux fois les taux d'intérêt depuis le début de l'année.

Selon l'enquête, en raison des prix actuels, des taux d'intérêt et des niveaux de revenu, les résidents préfèrent consommer ou épargner plutôt qu'investir.

Les résultats de l'enquête montrent que 83% des résidents urbains préfèrent déposer leur argent dans les banques (dépôts, investissements en bon et en action) et 17% sont plus enclins à consommer.

En ce qui concerne l'investissement, l'immobilier reste le premier choix pour 22,2% des résidents, mais ce pourcentage est de 2,8 points inférieur à celui du premier trimestre.

Par ailleurs, 74,3% des résidents trouvent que les prix des logements au deuxième trimestre étaient "trop élevés", sensiblement le même pourcentage qu'au premier trimestre.

Plus d'un tiers des personnes interrogées pensent que les prix des logements vont rester stables au second semestre de l'année, 25,9% s'attendent à une hausse des prix alors que 18,9% prévoient une baisse, selon l'enquête.

La banque centrale a mené cette enquête trimestrielle sur 20 000 déposants urbains dans 50 grandes villes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?