Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.06.2011 15h25
Les projets ferroviaires chinois vont continuer à filer à toute vapeur

Le développement des chemins de fer chinois ne ralentira pas lors de la période du 12e Plan Quinquennal (2011-2015), a annoncé lundi le Vice-ministre des Chemins de Fer Hu Yaodong.

Les prévisions en matière de voies ferrées pour les cinq ans qui viennnent visent à mettre en service 30 000 km de nouvelles lignes en service, soit 87,5% de plus que pour la période 2006-2010, a dit M. Hu.
D'ici 2015, la longueur totale des voies ferrées du pays atteindra plus de 120 000 km, contre 91 000 actuellement, a t-il précisé.

Lors de ces cinq années, les investissements totaux se monteront à 2 800 milliards de Yuans (432 milliards de Dollars US), soit une hausse de 41,4% par rapport à 2006-2010, d'après M. Hu.

Yu Bangli, économiste en chef au Ministère, a dit que bien que le financement des voies ferrées, comme celui des autres industries, soit sujet aux impacts de l'environnement macro-économique, « les fonds destinés aux voies ferrées peuvent être garantis ».

Se fondant sur ces faits et chiffres, M. Hu a dit que « le développement des voies ferrées de Chine conservera un rythme rapide. Notre rythme ne ralentira pas, et les investissements ne seront pas réduits ».

Mais il n'a pas fait mention de changements des plans précédents concernant les voies à grande vitesse en Chine. Voici quelques chiffres :

En janvier, le Ministère avait annoncé que le réseau ferré à grande vitesse chinois avait atteint 8 358 km à la fin de 2010 et qu'il devrait dépasser 13 000 km en 2012 et 16 000 km en 2020.

Les voies ferrées à grande vitesse sont incluses dans le « réseau ferré express » du pays, qui devrait atteindre une longueur de 45 000 km en 2015.

Le réseau ferré express comprend des voies ferrées à trois vitesses –les voies importantes avec une vitesse de 300 km/h, les voies inter-villes, d'extension et de liaison à 200-250 km/h et les voies ferrées dans l'Ouest du pays, avec des vitesses situées entre 160 et 200 km/h. Mais le Ministère n'a pas donné de chiffres concernant la longueur de ce réseau.

Cependant, il semble évident que l'ancien schéma de développement du rail à grande vitesse a été changé à la suite de la chute de l'ancien ministre Liu Zhijun, qui a fait l'objet d'une enquête pour « violations graves de la discipline ».

Le Ministre actuel des Chemins de Fer, Shang Guangzu, qui a remplacé Lin en février dernier, a dit clairement en avril que le développement ferroviaire ne devrait pas dépasser la demande de manière excessive.

En avril, lors d'un entretien avec le Quotidien du Peuple, il avait insisté sur les dispositions en matière de travaux futurs, disant qu'il donnerait la priorité aux projets en cours afin de s'assurer qu'ils disposent de suffisamment de fonds pour que leur construction puisse être achevée, et que l'accent sera mis sur les projets dont le besoin est urgent.

Depuis ces commentaires, les calendriers de construction de certains projets ferroviaires ont été modifiés.

Wang Yongping, le porte-parole du Ministère, a dit en mai que quelques projets en construction, qui devaient être achevés cette année, ne le seront pas avant l'année prochaine.

De ce fait, les investissements de cette année dans la construction de voies ferrées devraient être réduits de 100 milliards de Yuans et passer à 600 milliards de Yuans.

Les ajustements apportés à certains projets qui avaient par trop raccourci le temps de construction sont raisonnables, a ajouté M. Wang.

Les six questions du public sur le train à grande vitesse Beijing-Shanghai


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Le 2e satellite d'observation lunaire chinois Chang'e-2 pénètre dans l'espace extérieur
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?