Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.06.2011 08h45
Un responsable du plus grand régulateur des prix de Chine appelle à lutter contre les accords sur les prix

Le gouvernement doit lutter contre les accords sur les prix entre les propriétaires d'entreprise, a déclaré mercredi Peng Sen, directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme, le plus haut régulateur des prix du pays.

Il s'est ainsi exprimé lors d'une conférence de deux jours sur la lutte contre le monopole des prix qui a été conjointement organisée par la Commission et l'Union européenne.

Les accords sur les prix sont une évidente infraction à la concurrence libre, équitable et ordonnée du marché et à laquelle nous devons accorder une grande attention en appliquant les régulations contre le monopole des prix, a-t-il indiqué.

Cependant, Peng Sen n'a pas apporté d'exemple spécifique d'accord sur les prix.

La Chine a mis en application sa première loi anti-monopole le 1er août 2008. Le gouvernement a également dévoilé des règlements détaillés afin de lutter contre les comportements anti-concurrentiels et le monopole des prix.

La conférence, qui a débuté mercredi, se concentre sur la législation et l'application des règlements anti-monopole des prix. Des fonctionnaires et des représentants des législatures de l'UE, des Etats-Unis, de l'Espagne, de l'Allemagne et de l'Australie ont assistés à la conférence.

Des fonctionnaires, spécialistes et représentants des départements du gouvernement chinois et des associations de l'industrie étaient également présents.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao participe à un entraînement de basketball et appelle à développer les activités physiques pour les enfants
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange