Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.06.2011 10h27
La forte croissance économique de la Chine pourrait aider le Japon

La rapide croissance économique de la Chine et la demande intérieure en augmentation stimulent les importations en provenance du Japon, un facteur qui pourrait jouer un rôle important dans la reprise économique au Japon, d'après des recherches faites par l'Académie Chinoise des Sciences Sociales (ACSS).

L'ACSS prévoit que suite au tremblement de terre de magnitude 9.0, qui a déclenché un tsunami haut de 7 mètres le 11 mars et a provoqué une crise nucléaire, l'économie du Japon devrait connaître une croissance située entre 1 et 2% cette année, une forte diminution par rapport à sa croissance de 3,9% en 2010, la plus forte depuis vingt ans.

« Après le désastre, des relations commerciales entre le Japon et la Chine seront encore renforcées », a dit au China Daily Zhou Shijian, expert commercial émérite à l'Université Tsinghua à Beijing. « Il y aura plus d'occasions de commerce entre les deux pays », a t-il dit.

Les discussions pour la création d'une zone de libre échange entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud pourraient débuter l'année prochaine, a indiqué Wen Jiabao, le Premier Ministre chinois, pendant son voyage de travail de deux jours au Japon et en Corée du Sud les 21 et 22 mai.

Le désastre récent qu'a connu le Japon a eu une influence limitée sur son commerce avec la Chine, selon les recherches de l'ACSS.

Les efforts faits par le Japon pour reconstruire ses secteurs touchés par le désastre pourraient amener une augmentation de ses importations venant de Chine, a dit M. Zhou.

De 2002 à 2010, la Chine a enregistré un déficit commercial commercial cumulé de 236,23 milliards de Dollars US avec le Japon. En 2010, il a grimpé jusqu'à 55,6 milliards de Dollars US, selon l'ACSS.

Il est probable que le Japon délocalise ses usines de fabrication de composants vers d'autres pays, y compris la Chine. Cela pourrait stimuler les importations du Japon et changer la donne en matière de déficit commercial commercial, a ajouté M. Zhou.

Zhang Xiaoji, chercheur émérite au Centre de Recherches sur le Développement du Conseil des Affaires de l'État, a dit que le déficit commercial commercial de la Chine avec le Japon n'est pas susceptible de s'agrandir à court terme.

« Le vieillissement de la population au Japon aura comme conséquence une pénurie de main-d'oeuvre et réduira la production industrielle, ce qui amènera une diminution des exportations », a t-il dit.

Mardi, Moody's Investors Service a indiqué qu'une dégradation de l'évaluation de la dette souveraine du Japon était probable, une fois qu'elle aura achevé une période de réexamen de trois mois, qui prendra en compte les effets économiques des récentes catastrophes naturelles et de la crise nucléaire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange
Plutôt créer un autre FMI que de se disputer le poste de directeur général de l'actuel FMI
De la sur-dépendance envers le Dollar