Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2011 17h16
Quels sont les impacts de l'affaire Strauss-Kahn sur la politique de la France et l'économie européenne ?

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a été accusé d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration. Selon l'opinion publique, le procès intenté contre lui concerne non seulement ses actes personnels, mais va aussi influencer plus ou moins la direction du FMI, l'économie européenne même mondiale, ainsi que la situation politique de la France.

D'abord, l'affaire Strauss-Kahn va apportera de l'incertitude au FMI. Le 16 mai, selon le journal britannique « Financial Times », les problèmes de Strauss-Kahn pourraient accélérer la progression de la réforme du FMI, car à moins que Strauss-Kahn puisse prouver son innocence, le FMI va vite élire un nouveau dirigent. Le nouveau directeur général (même s'il est européen) sera un leader de crise, et ce mode de pensée demanderait au FMI d'appliquer aux pays pauvres des mesures de taux de change sous estimées et des mesures de contrôle de capitaux plus indulgentes, et le FMI serait plus strict envers les pays riches qui tentent d'éviter les dettes excessives et qui ont eu des réformes incomplètes.

Ensuite, comme le FMI s'engage dans des efforts pour régler la crise de la dette de l'euro, l'affaire Strauss-Kahn affaiblirait les efforts de ce travail. Selon l'article du « Financial Times », les ministres des finances des pays membres de l'UE se réunissent actuellement à Bruxelles pour discuter du plan de sauvetage de 78 milliards d'euros pour le Portugal lancé conjointement par l'UE et le FMI. Ils discuteront par ailleurs des mesures avantageuses pour aider la Grèce. Strauss-Kahn devait participer à ses discussions et son poste a fait de lui une personne clé dans les aides pour régler les crises financières de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal. Une fois que Strauss-Kahn quittera son poste, les mesures de la zone euro seront affectées, ce qui va ralentir le redressement de l'économie de la zone euro.

Enfin, l'affaire a provoqué un bouleversement dans la patrie de Strauss-Kahn, surtout dans le milieu politique. En tant que membre du parti socialiste, Strauss-Kahn est considéré comme un favori des élections présidentielles de la France. A un an des élections, le scandale aura sans doute des influences profondes sur la situation électorale. Une certaine presse pense même que le scandale sexuel a déjà dépouillé Strauss-Kahn de sa candidature, et son avenir politique sera alors brisé.

Selon l'éditorial du 16 mai du journal « La tribune », l'élection préliminaire du parti socialiste et les élections présidentielles de l'année prochaines vont tous subir une modification. Le scandale Strauss-Kahn a porté un coup dur au parti socialiste, et ce dernier risque de se désunir davantage sur les problèmes de candidats des élections présidentielles, à moins que l'affaire Strauss-Kahn les fasse réfléchir et les poussent à s'unir autour d'un candidat favori. Selon le « Wall Street Journal », si Strauss-Kahn est absent des élections, et le parti socialiste manquera d'un autre candidat favori, le bénéficiaire serait Nicolas Sarkozy du parti de droite au pouvoir. Cependant, le parti d'extrême-droite du Front National, qui se remet en selle, a déjà fait subir une grande pression sur Sarkozy, et il lui sera plus difficile d'appliquer les grands plans de réforme qu'il avait promis lorsqu'il est entré en fonction en 2007.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme