Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2011 08h24
Saab s'engage avec Pangda après la rupture brutale de son arrangement avec Huataï

Spyker, maison-mère de Saab, a annoncé le 12 mai sur son site internet officiel (www.spykercars.com) la rupture de son engagement avec le groupe automobile chinois Huataï, ce dernier n'étant pas en mesure de réunir toutes les conditions prévues par l'accord établi le 3 mai entre les deux parties.

Cinq jours après cette annonce, Spyker a mentionné le 16 mai après-midi, toujours sur son site internet, l'établissement d'un mémorandum avec Pangda, le plus grand groupe chinois de vente automobile, concernant une coopération stratégique dans la vente et la production de voitures. Spyker semble pressé d'aller de l'avant, alors que son histoire avec Huataï est encore fraiche dans les mémoires.

Spyker annonce ainsi la création d'une co-entreprise de vente avec Pangda à parts égales, ainsi qu'une société de fabrication. Saab détiendra 50 % de cette dernière, et Pangda partagera l'autre moitié des voix avec un partenaire chinois tiers. La nouvelle co-entreprise de fabrication adopetera une nouvelle marque pour le marché chinois. Pour sa part, Pangda doit verser un fonds de 30 millions d'euros contre des produits de Saab, et un autre versement de 15 millions d'euros est prévu pour le mois suivant, contre davantage de produits de la marque. En même temps, Pangda se portera acquéreur de 24 % des actions de Spyker à un prix unitaire de 4,19 euros, pour un montant total de 65 millions d'euros

Dans le plan dévoilé par Spyker, la nouvelle co-entreprise aura trois actionnaires, dont Pangda et Spyker. Mais qui serait le troisième ? BAIC ou Huataï ?

En dépit de l'histoire brutale de l'engagement puis de la rupture avec Huataï, Saab n'a pas hésité à demander plus en terme financier. Pangda, qui possède 1 100 points de vente en Chine, doit racheter des stocks à Saab en même temps que sa prise de participation. Selon plusieurs médias, l'annonce a relancé les transactions d'actions Spyker, dont le cours a connu une hausse immédiate de 12 %

En fait, la Banque européenne d'investissement (European Investment Bank) a enfin accepté d'accorder un prêt de 29 millions d'euros à Saab contre des garanties, notamment celles du Bureau suédois de la dette. Saab se prépare maintenant à la relance de sa production dès l'arrivée des crédits et d'autres fonds permettant de payer ses fournisseurs de matières premières et de services.


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme