Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2011 08h21
La pire crise énergétique que l'on ait connue depuis des années s'annonce en Chine
Un navire échoué sur le lit asséché du fleuve Hanjiang, dans le district Yunxian de Shiyan, dans la province centrale du Hebei, le 15 mai 2011.

La forte demande et la sécheresse à l'origine d'une grave pénurie d'électricité

La pénurie d'électricité qui affecte de nombreuses régions du pays ces derniers mois pourrait annoncer la pire crise énergétique que l'on ait connue depuis de nombreuses années. Les inquiétudes surgissent quant à l'impact que cela pourrait avoir sur la croissance économique.

Les coupures d'électricité et les pannes de courant enregistrées depuis mars, dues au contrôle des prix, à la hausse de la demande et à la chute de la production hydroélectrique provoquée par la sécheresse ont affecté les entreprises des zones littorales et de certaines provinces intérieures.

Selon des estimations fournies par le fournisseur d'électricité régional East China Grid Co Ltd, les provinces du Jiangsu, du Zhejiang, du Fujian et de l'Anhui, ainsi que le centre financier de Shanghai pourraient subir des pénuries d'électricité estivales équivalentes à 19 millions de kilowatts (kW) au total.

Le Jiangsu sera certainement le plus touché, avec un déficit de plus de 11 millions de kW, soit 16 % de l'électricité dont il aurait besoin.

La pénurie est également due aux efforts entrepris pour transformer le modèle de développement économique en encourageant l'investissement dans les industries émergentes, comme l'industrie des énergies nouvelles, a déclaré l'agence Xinhua.

« L'électricité d'origine thermique représentait auparavant 75 % de la capacité électrique installée totale de la Chine et 82 % des capacités de production du pays. Mais les investissements dans le secteur ont chuté à 130 milliards de yuan (20 milliards de dollars) l'année dernière alors qu'ils atteignaient 200 milliards de yuans il y a encore cinq ans », a expliqué Yu Yanshan, directeur adjoint du bureau de la Commission d'État de régulation de l'électricité.

Le Conseil de l'électricité de Chine a prévu un déclin du taux de croissance de la capacité électrique installée au cours des trois prochaines années.

Xue Jing, directeur du département des statistiques du conseil a observé que la chute récente des investissements dans l'électricité thermique avait fait baisser la quantité d'électricité disponible.

En outre, les centrales électriques fonctionnant au charbon sont réticentes à augmenter la production en raison de l'augmentation du prix de leur matière première.

La pénurie d'électricité exacerbe la détresse des petites et moyennes entreprises des régions du delta du Yangtze et de la rivière des perles, car elle vient s'ajouter aux difficultés existantes de financement et de l'augmentation des coûts de production.

« La crise d'approvisionnement en électricité s'explique en partie par la résurgence d'industries gourmandes en énergie, les gouvernements locaux ignorant la décision de Beijing de fermer les unités de production obsolètes pour tenir leur objectif de croissance », a affirmé lundi Yang Jianhua, responsable de recherche à l'Académie des sciences sociales du Zhejiang.

Fang Sihai, économiste en chef de Hongyuan Securities est du même avis.

« Le pays n'a pas encore terminé de transformer son mode de développement économique et on observe un retour des industries énergivores. »

Les économistes ont expliqué que la pénurie pourrait ralentir la croissance des industries lourdes et modifier les trajectoires de croissance trimestrielles dans les mois à venir, même si le risque d'une grave pénurie menant à un important ralentissement est faible.

« Pour l'instant, nous ne pensons pas que cette pénurie d'électricité soit un sérieux problème pour la croissance économique de 2011 dans son ensemble », affirme Wang Tao, économiste en chef à UBS Securities. « À court terme, néanmoins, la pénurie et les coupures d'électricité dans certaines provinces ralentiront la croissance de certaines industries lourdes, notamment dans le secteur du ciment, des métaux non-ferreux, du fer, de l'acier et des produits chimiques. »

Cette pénurie d'électricité devrait être la pire que l'on ait connue depuis 2004, lorsque l'acheminement du charbon et la production d'électricité ne parvenaient pas à satisfaire la demande alimentée par le rapide développement de l'industrie lourde et que le rationnement d'électricité concernait presque tous les secteurs et les foyers de Chine.

Dans le Zhejiang, autre région économiquement importante, de nombreuses entreprises ont été contraintes de cesser la production pendant 24 heures tous les trois jours ou de suspendre la production deux jours par semaine pour économiser l'énergie.

D'autres provinces comme le Hunan, le Guangdong et le Jiangxi ont également subi une telle pénurie.

Cette crise affecte les petites et moyennes entreprises, notamment dans l'est et le sud du pays où elles sont nombreuses à devoir fermer ou suspendre temporairement leur production, peut-on lire dans le quotidien de Shanghai Wen Hui Bao lundi, qui se base sur un rapport de la Fédération de toute la Chine pour le commerce et l'industrie.

Le rapport compare cette situation à la crise qui a touché de nombreuses petites entreprises lors de la crise économique mondiale de 2008.

« Le pire (de la pénurie électrique) est encore à venir », affirmait lundi Xu Shuhui, le directeur général adjoint de Cixi Henghui Chemical Fiber Co, dans la province du Zhejiang.

Son entreprise, ainsi que beaucoup d'autres de la région, a été touchée par la pénurie d'électricité qui sévit depuis mars.

« Le fournisseur d'électricité nous a dit de nous préparer pour des coupures encore plus importantes, lorsqu'arriveront les mois d'été traditionnellement coûteux en énergie », a précisé Xu.

Même les plus grandes entreprises n'ont pas été épargnées par cette situation. L'autorité de l'électricité de Shanghai a décidé d'imposer un rationnement au site de production de Shanghai de la société Baosteel Group Corp., le plus grand producteur d'acier chinois, entre juin et septembre.


Source: China.org.cn

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme