Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.05.2011 16h22
Pierre Lellouche va venir en Chine pour promouvoir la gastronomie française auprès du peuple chinois

Selon le gouvernement français, en plus de l'aéronautique, du TGV et de l'énergie nucléaire, la gastronomie française qui a une réputation mondiale peut aussi être un outil efficace pour promouvoir les exportations vers la Chine. Pierre Lellouche, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur français, effectuera bientôt une visite en Chine et une de ses tâches principales sera de promovoir la gastronomie française auprès du peuple chinois.

Pierre Lellouche, un des plus célèbres experts français sur les problèmes internationaux, est un responsable influent du parti au pouvoir en France. En novembre 2010, il a été nommé secrétaire d'Etat au commerce extérieur par le président français Nicolas Sarkozy.

Le 12 mai, Pierre Lellouche a rencontré à Paris certains journalistes chinois résidant en France pour présenter sa tournée d'une semaine en Chine, qui commencera à partir du 17 mai. Selon M. Lellouche, une des tâches importantes de sa tournée sera de participer au salon de l'alimentation de Shanghai pour présenter la gastronomie française au peuple chinois. Il est convaincu que « la classe moyenne » née en Chine grâce au développement économique sera le principal consommateur des spécialités françaises, dont le vin et le fromage.

En février 2011, M. Lellouche a proposé et a mis en œuvre un programme « So French, So Good » visant à promouvoir l'exportation à l'échelle mondiale des produits agricoles et de l'art culinaire de la France. Selon des documents du gouvernement français, ce programme ambitieux compte susciter le désir des peuples du monde pour la France grâce à la diversité de la gastronomie française afin de promouvoir l'exportation des produits agricoles et de l'art culinaire de la France.

La tournée en Chine de M. Lellouche constitue une étape importante pour la mise en œuvre de ce programme. Selon lui, si la France souhaite renforcer sa capacité d'entrer ausur le marché chinois et élargir ses exportations vers la Chine, l'alimentation, comme les produits des autres industrielles traditionnelles, pourra devenir un outil efficace.

En tant que responsable français en charge du commerce extérieur, M. Lellouche est évidemment insatisfait des parts de marché des produits français sur le marché chinois. Selon lui, les produits français ne représentent que 1,23% des parts du marché chinois, soit 1/3 de celles de l'Allemagne. Il a qualifié à plusieurs reprises ce taux très bas lors de sa rencontre avec les journalistes chinois.

En plus de l'exportation d'aliments, la promotion de davantage de coopération nucléaire entre la Chine et la France sera un autre sujet de sa visite en Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme