Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.05.2011 08h34
La Chine proteste contre les droits de douanes européenne anti-subvention sur des produits chinois

La Chine s'oppose à la décision de l'Union européenne (UE) d'imposer les droits de douane anti-subvention et anti-dumping contre des produits importés de Chine, a déclaré samedi le porte-parole du ministère chinois du Commerce (MCC) Yao Jian.

M. Yao a fait cette remarque dans un communiqué affiché sur le site Internet du MCC, après l'annonce par l'UE de l'imposition de droits de douane anti-subvention et anti-dumping sur le papier fin enrobé chinois utilisé dans l'imprimerie de haute qualité.

L'UE a violé les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en imposant à la fois des mesures commerciales anti-subvention et anti-dumping sur le même produit, a indiqué M. Yao.

Le gouvernement et les entreprises chinois ont apporté de nombreuses preuves pour montrer que l'industrie du papier fin enrobé en Chine était compétitive quand les principes de l'économie de marché étaient appliqués et le gouvernement n'est jamais intervenu dans les opérations de l'entreprises ou dans la tarification des produits, a fait savoir M. Yao.

La décision de l'UE a enfreint de nombreux règlements de l'OMC et porté atteinte aux intérêts d'entreprises chinoises, a ajouté Yao Jian.

La Chine va étudier attentivement et évaluer la décision finale. Elle se réserve en outre le droit d'initier une action en justice afin de protéger les intérêts de ses entreprises, a poursuivi Yao Jian.

Les droits de douanes anti-subvention vont varier entre 4% et 12% et les droits anti-dumping entre 8% à 35,1%.

Ces deux droits seraient imposés pendant cinq ans et la durée pourrait être prolongée si l'expiration de ceux-ci nuit de nouveau à l'industrie européenne du papier, a déclaré la Commission européenne.

L'UE a lancé, en février 2010, une enquête sur un éventuel dumping sur les importations de Chine de papier fin enrobé, et deux mois plus tard une enquête sur des soupçons de subvention.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme