Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.05.2011 08h29
Chine : les crédits improductifs des banques commerciales totalisent 433 milliards de yuans fin mars

Les crédits improductifs (CI) des banques commerciales chinoises ont atteint 433,3 milliards de yuans (66,67 milliards de dollars) à la fin du premier trimestre, soit une baisse de 300 millions de yuans par rapport à la fin de l'année dernière, a annoncé vendredi à Beijing le régulateur bancaire du pays.

Les prêts à haut risque ( les sub-prime loans) ont représenté 166,5 milliards de yuans sur le total des CI. Le taux de crédits improductifs des banques commerciales est resté à 1,1%, soit le même que depuis le début de l'année, a indiqué dans un communiqué sur son site Internet la Commission de supervision bancaire de Chine.

Sur le premier trimestre, les banques commerciales chinoises ont réalisé des profits combinés de 263,5 milliards de yuans. Leur ratio d'adéquation du capital ( un indice qui indique la capacité d'une banque à traiter des actifs risqués) a chuté à 11,8% fin mars, contre 12,2% au début de l'année.

Le taux de solvabilité des prêteurs a augmenté pour atteindre 230,2% fin mars, soit une hausse de 12,5 points de pourcentage par rapport à fin 2010, selon le communiqué.

Suite aux efforts intensifiés du gouvernement pour contenir l'inflation - des efforts qui comprennent l'élévation des taux d'intérêts et l'augmentation du ratio des réserves obligatoires- la quantité de liquidités allouée aux prêteurs a été resserrée. Selon le communiqué, le ratio des liquidités a diminué à 41,3%, contre 42,2% fin décembre.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme