Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.05.2011 08h18
Crise de la dette souveraine : la Chine soutient l'Europe pour des résultats gagnant-gagnant (PAPIER SPECIAL)

C'est un anniversaire qu'on n'a pas envie de fêter. La crise de la dette souveraine continue d'assombrir les perspectives de la zone euro, un an après que les ministres européens des Finances ont approuvé un plan de sauvetage de 750 milliards d'euros pour empêcher la propagation de la crise de la dette grecque et défendre l'euro.

Aujourd'hui, la Chine semble faire face à un choix lourd de conséquences : renflouer l'euro et offrir une véritable alternative à son système de réserves en devises basé sur le dollar, ou réduire ses investissements en euro alors que la crise persiste.

INVESTISSEMENT EN JEU?

Alors que les dirigeants grecs et l'UE ont rejeté les spéculations autour d'une restructuration de la dette de la Grèce, les incertitudes planent encore sur les marchés, quant à savoir si le pays sera en mesure de sortir de ce bourbier.

Les données publiées fin avril par Eurostat montrent un déficit budgétaire grec qui se situait à 10,5% du Produit intérieur brut l'année dernière, un niveau loin des 15,4% de 2009, mais nettement au-dessus d'une prévision précédente à 9,6%. Pendant ce temps, la dette publique de la Grèce a atteint 328,6 milliards d'euros, soit 142,8% du PIB du pays, le plus élevé parmi les 17 membres de la zone euro.

D'autres membres faibles de la zone euro souffrent également de graves problèmes d'endettement. L'Irlande, qui a vu son ratio déficit/PIB s'élever à 32,4%, a demandé un plan de sauvetage. La dette publique du Portugal représentait 93% de son PIB l'an dernier. Le ratio déficit/PIB dans les économies de la zone euro doit continuer de croître dans les prochaines années et les membres de l'UE criblés de dettes ont peu de chances de voir la sortie de la crise avant 2014 ou 2015, a déclaré Chen Xin, directeur des études économiques à l'Institut d'études européennes de l'Académie chinoise des sciences sociales.

Des investissements supplémentaires pourraient entrer en jeu pour un affaiblissement de l'euro, surtout quand certains détenteurs de la dette souveraine auront à subir des pertes pour les défauts en vertu d'un mécanisme de renflouement qui doit prendre effet en 2013. Ces dernières années, la Chine a cherché à diversifier une partie de ses réserves de devises.

Bien qu'elle ne soit pas très optimiste sur l'économie européenne, la China Investment Corporation, un fonds souverain chinois, va continuer à investir en Europe, a déclaré le président du fonds Lou Jiwei au Forum de Boao pour l'Asie, qui s'est tenue dans la province de Hainan en avril.

Le rendement de ces placements à ce jour a été "pas mal", a ajouté M. Lou.

STABILISATEUR POUR DES RESULTATS GAGNANT-GAGNANT

Les remarques de M. Lou ont été considérées comme le renouvellement de la promesse de la Chine concernant ses achats de la dette de ces membres de l'UE en difficulté, alors que les dirigeants chinois ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien à la zone euro et à l'euro au cours des deux dernières années.

Depuis le début de crise de la dette de l'Europe en 2009, la Chine a acheté des obligations d'Espagne et d'autres nations européennes, selon le ministère chinois du Commerce.

"La Chine a servi de stabilisateur pour les finances et l'économie du monde au cours des deux dernières années", a déclaré Li Daokui, un membre du comité de politique monétaire de la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a renforcé ce message au cours d'une rencontre avec le Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, en avril, en réaffirmant que la Chine continuerait à acheter des obligations du gouvernement espagnol.

La simple promesse d'achat de la Chine rend difficile pour les spéculateurs de parier contre l'euro.

"Le soutien a contribué à bâtir la confiance et la capacité de l'Espagne à l'emporter sur les difficultés et à assurer la stabilité et le développement de l'économie espagnole et européenne", a dit M. Zapatero.

"L'engagement des dirigeants chinois à aider la zone euro en achetant des obligations de certains pays européens en difficulté en 2010 est intervenu à des moments précis dans la crise et a apporté d'énormes avantages symboliques en Europe", a noté David Fouquet, directeur du Service d'information du projet Asie Europe basé à Bruxelles.

La main tendue par la Chine à l'Europe contribue également à freiner l'accroissement de ses pertes sur les placements financiers en Europe et à ranimer le marché européen.

La volatilité de la zone euro n'aura pas un impact significatif sur la stratégie de la Chine qui souhaite diversifier ses réserves de change, disent les analystes.

"Je crois que c'est une politique graduelle, prudente et à long terme de la Chine, qui s'inscrit également dans son objectif annoncé de réduire la dépendance du monde par rapport au dollar américain comme monnaie de réserve mondiale unique et d'entamer un virage vers un système de réserve plus multipolaire" a déclaré David Fouquet.

Fin mars, les réserves en devises de la Chine ont atteint un record historique de 3 040 milliards de dollars, selon les données de la banque centrale chinoise.

- - -

INTERDEPENDANCE ECONOMIQUE

Fin avril, une flotte de 172 bus chinois Long King, surnommés "Big Golden Dragons", a été livrée à Malte.

Les bus ont été conçus pour le marché européen par le constructeur King Corporation Long, basé dans la ville méridionale de Xiamen. Il s'agit de la plus grosse commande pour King Long depuis son entrée sur le marché de l'UE en 2005. Cela représente également l'une des plus grosses commandes pour les exportations de bus et entraîneurs chinois.

Le marché européen étant devenu la principale destination des exportations chinoises, un euro plus faible a fortement et inévitablement augmenté la pression des coûts pour les exportateurs chinois, alors que la diminution de la demande européenne a elle freiné les exportations de la Chine, une des principales forces motrices du développement chinois.

En 2009, les exportations chinoises vers l'Europe ont affiché une baisse drastique de 19,4%.

Dans le même temps, l'Europe est devenue de plus en plus dépendante des exportations vers les marchés émergents, en particulier la Chine, a déclaré Lou Jiwei.

Malgré la lenteur du redressement économique mondial, le commerce Chine-UE croît à nouveau rapidement et de manière remarquable, alors que l'Europe est toujours en proie à la crise.

La Chine est actuellement le deuxième partenaire commercial de l'UE. Les exportations de l'UE vers la Chine sont restées orientées à la hausse en 2009, alors que ses exportations vers d'autres destinations ont enregistré des baisses dans tous les domaines.

Pendant la crise, le commerce Chine-UE a enregistré une reprise rapide, atteignant 433 88 milliards de dollars au cours des 11 premiers mois de 2010, soit une hausse de 33,1% par rapport à la même période l'année précédente.

Et l'économie chinoise a enregistré une croissance meilleure que prévue, à 9,7% au premier trimestre de cette année.

La Chine et l'UE sont économiquement complémentaires et leurs intérêts étroitement imbriqués, a souligné le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang lors de sa visite en Europe.

"Pour cette raison, chacun doit s'efforcer de renforcer les autres afin de tirer parti au maximum, sinon le risque de conséquences négatives d'un effondrement est partout. C'est ce que explique l'interdépendance", a déclaré David Fourquet.

PARTENARIAT ELARGI

La visite de Red Electrica de Espana (opérateur du réseaux électrique de l'Espagne), a été l"un des moments forts lors de la visite en janvier dans le pays de Li Keqiang.

M. Li a suggéré que la Chine et l'Espagne élargissent davantage la coopération dans le commerce, les investissements et la nouvelle énergie, comme moyen de lutter contre la crise financière mondiale et parvenir à un développement commun.

Deux mois plus tard, State Grid, opérateur di réseau électrique de Chine, a annoncé avoir conclu un accord avec Red Electrica de Espana.

En vertu de l'accord, les deux parties vont collaborer étroitement pour renforcer la coopération dans le développement de technologies d'accès aux énergies renouvelables, ainsi que la transmission d'électricité à très haute tension, une priorité absolue pour State Grid de Chine au cours des cinq prochaines années.

La crise actuelle offre des possibilités de coopération dans le domaine des énergies nouvelles, la haute technologie et d'autres industries, ainsi que dans la restructuration économique.

Comme les deux parties l'ont déjà réalisé, une relation plus forte et plus large entre Chine-UE sert leurs intérêts communs.

La Chine et l'UE partagent la même volonté de renforcer les relations bilatérales, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu, lors d'une conférence de presse tenue la semaine dernière, avant que s'amorce le deuxième cycle de dialogue stratégique de haut niveau Chine-UE.

Les deux parties doivent saisir les opportunités apportées par le 12e Programme quinquennal chinois et la stratégie européenne pour 2020, de manière à élargir la coopération bilatérale, a souligné Mme Jiang.

"Chaque crise est une opportunité et il existe certainement l'espace pour des relations bien meilleures entre la Chine et l'Europe. Il est également clair que c'est le bon moment pour qu'elles offent individuellement leur leadership économique mondial", a déclaré Fredrik Erixon, directeur du Centre européen pour l'économie politique internationale (ECIPE).

La réforme du système monétaire international sera également abordée au sommet du G20 de cette année, dont la présidence tournante est actuellement assumée par la France.

La Chine est prête à renforcer les études et les délibérations conjointes avec les pays européens, en se consacrant à perfectionner le système monétaire mondial, en s'efforçant de réaliser la diversification des monnaies de réserve internationales et en contribuant à la formation d'un système de monnaie de réserve stable, a déclaré Yi Gang, vice-gouverneur de la banque centrale de Chine.

Par Sun Hao, Shang Jun



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La reconstruction après le séisme dans le Sichuan a remporté une "victoire décisive" (Premier ministre)
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle