Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 20.04.2011 16h35
Les entreprises chinoises « font face à des barrières »

En dépit d'une forte réduction du nombre des actions en protection commerciale lancées contre les produits et services chinois par les partenaires commerciaux de la Chine l'année dernière, les entreprises chinoises font toujours face à des barrières en matière de commerce et d'investissement, a annoncé mardi le Ministère du Commerce.

En 2010, 66 actions en protection commerciale, dont des mesures anti-dumping, anti-subventions et de protection spéciale, ont été lancées par seize partenaires commerciaux majeurs de la Chine, d'après un rapport publié par le Ministère du Commerce.

Ces actions on visé un volume de commerce d'une valeur potentielle de 7,14 milliards de Dollars US. Le Ministère publie ce rapport, qui examine les barrières commerciales internationales, depuis 2003.

Les chiffres de 2010 sont très inférieurs à ceux de 2009, où 116 actions avaient été lancées, pour un montant commercial potentiel de 12,7 milliards de Dollars US.

Huo Jianguo, Directeur de l'Académie Chinoise de Commerce International et de Coopération Economique, dit que la raison de cette forte chute est directement liée à l'économie mondiale, quand la Chine a été, au plus fort de de la crise financière, considérée comme un bouc émissaire bien pratique par certains pays.

« La chute du nombre des actions montre que l'économie mondiale est en train de récupérer et c'est aussi une indication des efforts de la Chine pour arriver à un commerce équilibré », a t-il dit.

Cependant, a t-il ajouté, le protectionnisme commercial est toujours en augmentation.

Par exemple, les Etats-Unis ont lancé 19 affaires dites « enquêtes Section 337 » contre des importations chinoises en 2010, contre huit en 2009.

Les enquêtes Section 337 sont menées par la Commission du Commerce International américaine, et elles concernent le plus souvent des plaintes relatives aux droits de propriété intellectuelle et à des problèmes concernant des produits importés.

« Les barrières commerciales et les mesures de protection commerciale établies ou prélevées par les Etats-Unis sur les produits chinois ont affecté le commerce bilatéral », a dit Yao Jian, porte-parole du Ministère chinois du commerce, lors d'une conférence de presse organisée mardi.

Sur les 66 enquêtes commerciales visant la Chine, six ont été lancées par les Etats-Unis pour une valeur de 860 millions de Dollars US. Et les Etats-Unis ont aussi lancé 19 affaires d'enquête Section 337.

Le volume de commerce entre la Chine et les Etats-Unis s'est monté à 385 milliards de Dollars US en 2010, en hausse de 29,2% d'une année sur l'autre. Pour la même période, l'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis s'est monté à 181 milliards de Dollars US, d'après l'Administration Générale des Douanes.

D'après M. Yao, l'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis sur les produits ne devrait pas servir d'excuse aux barrières, car les Etats-Unis affichent un excédent commercial de 10 milliards de Dollars US avec la Chine dans le secteur des services.

Les principaux produits que la Chine importe des Etats-Unis sont les haricots de soja, les processeurs informatiques et les avions, tandis que les Etats-Unis achètent entre autres des ordinateurs, des jouets et des chaussures.

Long Guoqiang, membre du Département de recherche sur les relations économique extérieures au Centre de Recherche sur le Développement, qui dépend du Conseil des Affaires de l'Etat, dit que les progrès techniques des entreprises chinoises ne sont pas sans relation avec une utilsation croissante des enquêtes Section 337.

« D'une certaine manière, les frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis sont dues à des raisons politiques, comme la sécurité nationale », a dit M. Long.

Dans le même temps, les problèmes de sécurité nationale sont aussi un sujet majeur qui a entravé l'expansion des entreprises chinoises à l'étranger, ont dit les experts en commerce.

Les restrictions américaines sur les importations de produits de haute technologie par la Chine sont « strict et étendues », et cela a aggravé les déséquilibres commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis, a dit M. Yao.

Un grand nombre d'entreprises chinoises, y compris le fabricant chinois d'équipement de télécommunication de haut de gamme Huawei, a souffert de revers dans leurs projets d'acquisitions et de fusions à l'étranger en raison des craintes des Etats-Unis pour leur sécurité nationale des USA.

Wang Zhile, Professeur à l'Académie Chinoise du Commerce International et de la Coopération Economique, dit que la définition de cette soi-disant sécurité nationale est ambiguë et commode pour le protectionnisme.

Les Etats-Unis et la Chine devraient abandonner cette mentalité de « guerre froide », car les deux pays peuvent tirer bénéfice d'un commerce accru, a t-il dit.

La Chine est déterminée à continuer de s'ouvrir parce que la concurrence est la meilleure manière de faire avancer les réformes et d'améliorer la vie des gens, a indiqué samedi dernier Chen Deming, Ministre du commerce.

La Chine a des plans pour alléger plus encore les restrictions sur les investissements à l'étranger mais les pays développés doivent également fournir un accès égal au marché, a dit M. Chen.

En 2010, les investissements directs à l'étranger de la Chine étaient de 59 milliards de Dollars US, soit à peine 60% du montant des investissements directs étrangers en Chine, selon le Ministère du Commerce.

Dans le même temps, les experts en commerce ont pressé les Etats-Unis de réduire plus encore les déséquilibres commerciaux entre les deux pays par la levée des restrictions sur les importations de produits de pointe.

« Les pertes invisibles causées par les restrictions que les Etats-Unis ont imposé sur les importations de produits de haute technologie vers la Chine sont difficiles à évaluer », a dit M. Long, mais il est clair que les Etats-Unis ont perdu un certain nombre d'opportunités commerciales au profit de leurs rivaux.

La demande robuste de la Chine pour des produits importés de haute technologie continue à se développer tandis que les importations en provenance des Etats-Unis continuent à rétrécir, ce qui fait que davantage de commandes ont été remportées par les entreprises européennes et japonaises, a t-il dit.

« C'est vraiment dommage pour les entreprises américaines », a dit M. Long.

Lors des trois premiers mois de cette année, les flux entrants d'investissements directs étrangers en Chine a augmenté de 29,4% d'une année sur l'autre à 30,34 milliards de Dollars US, selon le Ministère du Commerce.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Jia Qinglin met l'accent sur l'innovation à la chinoise
La Chine va imposer des droits anti-dumping sur les fécules de pomme de terre importées d'UE
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire