Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.04.2011 10h38
La Chine va mettre un frein à une croissance économique trop rapide

Alors qu'elle vient juste de décider de réduire la vitesse de son train rapide Beijing-Shanghai pour en assurer la sécurité et l'accessibilité, la Chine essaie maintenant d'en faire de même avec sa croissance économique pour encourager sa durabilité lors des cinq années qui viennent.

Les efforts du Gouvernement peuvent déjà se voir dans les données économiques du premier trimestre 2011, début du 12e plan quinquennal de développement de la Chine. La Chine a connu une expansion de 9,7% au premier trimestre, en légère baisse par rapport aux 9,8% du dernier trimestre de l'année dernière, d'après des données économiques publiées la semaine dernière.

Shang Laiyun, un porte-parole du Bureau National des Statistiques, a qualifié cette performance de signe de « croissance continue » et de « bon début ».

Les dépenses des consommateurs ont contribué pour 5,9% au PIB du pays lors du premier trimestre, dépassant les 4,3% apportés par les investissements. Cela fait de la dépense des consommateurs le principal moteur de la deuxième plus grande économie du monde.

La Chine a également enregistré un déficit commercial de 1,02 milliard de Dollars US entre janvier et mars de cette année, le premier déficit commercial trimestriel en six ans.

Qui plus est, les investissements privés ont augmenté de 31,5% d'une année sur l'autre lors du premier trimestre, soit 6,5% de plus que le taux de croissance général des investissements.

D'après les analystes, ces données montrent que la consommation intérieure de la Chine est en train de monter. Stimuler la consommation intérieure est justement l'une des tâches mises en valeur dans le projet économique quinquennal du Gouvernement.

Les données économiques du premier trimestre indiquent une croissance continue et équilibrée, ce qui est en accord avec l'objectif du Gouvernement de transformer le mode de développement du pays, a dit Zuo Xiaolei, chef économiste chez China Galaxy Securities.

Après s'être appuyée sur les exportations et les investissements du Gouvernement pour alimenter sa croissance économique pendant des dizaines d'années, la Chine prend désormais des mesures pour restructurer son économie en mettant l'accent sur un système fondé sur la consommation intérieure.

D'après les responsables gouvernementaux et les économistes, ce modèle promet un développement plus durable.

Le plus gros défi auquel la Chine va faire face dans les cinq années qui viennent est d'équilibrer investissement et consommation, a dit Paul Sheard, chef économiste monde chez Nomura Securities.

Le 12e Plan Quinquennal de la Chine, adopté en mars, trace les grandes lignes de la feuille de route que le pays doit suivre. Il donne les grandes lignes d'une série de politiques et priorités qui soutiendront l'évolution de l'économie chinoise lors des cinq années qui viennent et au-delà. Le plan appelle à réduire la croissance économique à 7% par an en échange d'une meilleure viabilité et d'une meilleure qualité de vie pour les citoyens de la Chine.

Le Président chinois Hu Jintao a annoncé dans un discours prononcé le 15 avril au Forum de Boao pour l'Asie, un forum économique non-gouvernemental, que la population, les ressources et l'environnement ont mis une forte pression sur le développement économique et social de la Chine, et que le mode actuel de développement de la Chine manque d'équilibre, de coordination et de viabilité.

Le Président Hu a dit que la Chine stimulera la consommation intérieure lors des cinq années qui viennent et mettra en place un mécanisme efficace pour libérer le potentiel de consommation. Qui plus est, le pays favorisera les importations en tant que partie de ses efforts pour restructurer son économie, a t-il dit.

« Nous nous assurerons que la consommation, les investissements et les exportations contribuent à la croissance économique d'une manière coordonnée », a dit le Président Hu.

La clé de la stimulation de la demande intérieure réside dans l'augmentation des revenus des ménages, ce qui favorisera la consommation et encouragera une croissance économique durable, a dit Xu Fengliang, chercheur émérite à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, un groupe de réflexion gouvernemental.

Le nouveau plan quinquennal a pour objectif de répartir plus de richesse parmi les 1,3 milliard de Chinois, en tant que manière de stimuler la croissance intérieure et de créer un nouveau moteur pour l'expansion économique future, a dit Chi Fulin, Directeur général de l'Institut Chinois pour la Réforme et le Développement (Hainan).

Depuis l'année dernière, trente provinces et régions ont relevé les salaires minimums. De plus, la Chine devrait probablement relever aussi son seuil d'imposition à l'impôt personnel sur le revenu entre 2 500 et 3 000 Yuans, contre 2 000 actuellement, a rapporté le China Business News, citant une source proche du corps de régulation fiscale chinois. D'après l'article, le Gouvernement pourrait aussi réduire le nombre de tranches d'imposition de neuf à cinq.

« C'est seulement quand les gens auront les poches pleines que le développement économique pourra connaître un élan durable », a dit Zhang Yansheng, Directeur de l'Institut des Relations Economiques Etrangères à la Commission Nationale du Développement et de la Réforme.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Commémoration du premier anniversaire du séisme de Yushu
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident