Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.04.2011 09h24
La Chine publie la liste des îles inhabitées disponibles pour le développement

Le Bureau national des affaires océaniques de la Chine a publié mardi sa première liste des îles inhabitées du pays disponibles pour le développement par les entreprises ou les individus.

Un total de 176 îles dans sept provinces côtières et une région autonome sont ouvertes au public pour le développement. Le tourisme, le transport, la fabrication, la pêche, l'agriculture, la sylviculture, la construction figurent parmi les secteurs qui peuvent être développés, selon le bureau.

Ces îles sont dispersées au large des côtes des provinces du Liaoning, du Shandong, du Jiangsu, du Zhejiang, du Fujian, du Guangdong, de Hainan et de la région autonome du Guangxi. Le Guangdong et le Fujian sont en tête de liste avec 60 et 50 îles respectivement.

"Toute entreprise ou individu peut demander à exploiter ces îles inhabitées à condition qu'elle ou il ait des projets de développement appropriés et utilise les îles aux fins prévues," a fait savoir Lü Caixia, directrice du Bureau de la gestion des îles du Bureau national des affaires océaniques.

Les demandes des entreprises étrangères ou des individus étrangers doivent être soumises au Conseil des affaires d'Etat (gouvernement chinois) pour approbation, a ajouté Lü Caixia.

Selon elle, les entreprises ou les individus dont les projets sont approuvés peuvent obtenir les droits de développement et d'utilisation sur une île pour une période maximale de 50 ans.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Le vice-président chinois appelle à la stabilité en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique