Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 05.04.2011 10h03
Les fabricants d'automobiles américains accusés de dumping en Chine

La Chine a accusé les fabricants américains d'automobiles de faire du dumping dans le pays sur les berlines et les véhicules sport utilitaires ayant un moteur de plus de 2,5 litres de cylindrée.

Dans un communiqué, le Ministère du Commerce a déclaré que ce genre de mesures et de subventions de dumping avait causé des « dommages substantiels » à l'industrie chinoise.

Cependant, le Ministère a ajouté qu'il ne prélèverait pas de taxes anti-dumping temporaires ni n'adopterait de mesures de rétorsion.

Le communiqué a également précisé que le Ministère avait donne dix jours aux parties concernées pour soumettre leurs commentaires et preuves, et promis de délibérer à nouveau sur la base de tout nouvel indice.

Le Ministère a commencé les enquêtes anti-dumping en novembre 2009.

Wang Xin, Directeur du Département du contrôle et des inspections du Ministère, a refusé de commenter la décision au China Daily, mais il a dit que le communiqué avait été publié alors que la période d'enquête d'un an et demi était quasiment achevée.

Cinq fabricants, dont General Motors, Chrysler et BMV, figurent dans le communiqué du Ministère. Les marges de dumping vont de 2% à 21,5%, et le taux des subventions va jusqu'à 12,9%.

GM Chine, qui affiche les plus fortes marges de dumping et les plus forts taux de subvention, a déclaré ne pas être au courant du communiqué, et s'est refusé à en dire davantage.

D'après les experts, la décision du Ministère est en concordance avec les règles de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), et ses conclusions ne devraient causer que des dommages limités à l'industrie américaine de l'automobile.

Zhou Shijian, chercheur émérite sur les relations sino-américaines à l'Université Tsinghua, pense que la décision chinoise est une mesure de rétorsion contre les droits d'importation imposés par les Etats-Unis sur les fabricants chinois de pneumatiques.

En septembre 2009, le Président américain Barack Obama avait annoncé l'imposition de droits pendant trois ans sur les pneumatiques de fabrication chinoise en réponse à un appel du syndicat américain United Steelworkers, qui se plaignait que les pneumatiques importés de Chine vers les Etats-Unis avaient vu leur nombre tripler entre 2001 et 2004, accusant la Chine de pratiquer du dumping sur les pneumatiques de camions.

Le Gouvernement chinois avait dit que cette affaire, qui constituait une violation des règles de l'OMC, était du protectionnisme commercial. Cette affaire aurait causé des pertes d'au moins un milliard de Dollars US aux fabricants chinois de pneumatiques.

D'après les analystes, l'impact de la décision du Ministère sur l'industrie automobile américaine devrait être limitée.

Xu Changming, économiste au Centre d'Information de l'Etat, dit que les ventes de véhicules de fabrication américaine en Chine ne sont pas très élevées, mais certains véhicules sportifs utilitaires fabriqués par les usines américaines de BMW détiennent de fortes parts de marché en Chine.

He Weiwen, member du Conseil Permanent de la Société Chinoise pour les Etudes sur l'OMC, pense que la Chine devrait enquêter sur les industries où les Etats-Unis seraient susceptibles de pratiquer du dumping sur davantage de produits, et se préparer à donner des subventions.

En mars dernier, l'OMC avait annoncé dans une décision que les Etats-Unis avaient imposé de manière illégale des droits anti-dumping et de compensation sur certains produits de fabrication chinoise, comme les tubes métalliques et les sacs tissés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Début de l'élection présidentielle au Kazakhstan
La Chine et l'Allemagne lanceront des consultations intergouvernementales
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie