Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.03.2011 17h45
Une pincée de raison met fin à la ruée vers le sel

La panique chinoise causée par les craintes d'irradiation suite à la fuite nucléaire au Japon s'est apaisée dimanche. Le gouvernement a assuré à la population que le pays n'est pas en danger et a expliqué que le sel n'offre de toute façon aucune protection.

Le ministère du Commerce a déclaré dans un communiqué que « la panique du sel est terminée et le marché est revenu à la normale ». Il a rappelé à cette occasion que les ressources en sel sont abondantes. La Chine peut produire plus de 80 millions de tonnes par an alors que la consommation nationale de sel comestible est seulement de 8 millions de tonnes.

À Beijing, les ventes de sel ont baissé de 46 % entre vendredi et samedi. Jeudi et vendredi, d'interminables files d'attente et des disputes pour les stocks de sel se sont formées dans la capitale.

Samedi, certains ayant réalisé que l'accumulation de sel serait inutile contre une fuite nucléaire ont tenté de retourner leurs achats aux supermarchés pour se faire rembourser. La chaîne centrale de télévision CCTV a donné l'exemple d'une sexagénaire de Shanghai qui avait acheté plus de cinquante paquets de sel dans un supermarché du district de Fengxian jeudi. Elle est retournée au magasin le lendemain après avoir entendu qu'il était inutile de stocker le produit. Le supermarché a d'abord refusé de la rembourser, avant de céder lorsqu'elle a menacé d'appeler la police.

Le responsable d'un supermarché de Beijing a déclaré au Quotidien de la Jeunesse que son magasin a refusé de donner satisfaction à ces demandes. « La règlementation nationale sur le retour de nourriture est très stricte. Aucun remboursement ne peut être effectué en l'absence de problème relatif à la qualité du produit », a-t-il souligné.

La panique du sel a commencé mercredi dernier lorsque des rumeurs ont circulé sur la dangerosité du sel vendu à l'avenir en raison de la contamination de l'océan par la fuite radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima suite au séisme et au tsunami qui ont frappé le Japon. Certains ont aussi cru que le sel iodé pourrait les prémunir contre les effets des radiations.

Jeudi déjà, les consommateurs pris de frénésie avaient vidé les rayons des supermarchés des provinces du Zhejiang, Guangdong, Jiangxi, Guizhou, Sichuan, Jiangsu et Hubei, ainsi que des municipalités de Beijing et Chongqing.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?