Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.03.2011 16h22
Chine : l'augmentation des coûts de la main-d'oeuvre est favorable à la restructuration économique (ministre)

Une légère augmentation des coûts de la main-d'oeuvre a été ressentie par les usines chinoises, mais le ministre chinois des Ressources humaines a déclaré mardi que cela était favorable à la restructuration économique stratégique du pays.

La Chine fait face à un dilemme, à savoir que les ouvriers sous-payés réclament une hausse de leurs salaires tandis que de nombreuses petites entreprises, orientées vers l'export, n'arrivent plus à supporter les coûts de main-d'oeuvre et de matières premières en croissance, a indiqué Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, lors d'une conférence de presse.

"L'augmentation des coûts de la main-d'oeuvre peut cependant faire avancer la transformation du mode de développement de l'économie", a-t-il poursuivi.

La hausse des salaires peut être réalisée grâce à davantage de consultations entre les employeurs et les employés, a-t-il noté.

Après des décennies d'essor économique sur fond de main-d'oeuvre bon marché et d'une utilisation intensive de l'énergie, la Chine souhaite maintenant que son économie soit plus dépendante des technologies et s'est engagée à faire partager les bénéfices de la croissance à toutes les couches de la population.

Pendant la période du 12ème plan quinquennal (2011-2015), la Chine vise à augmenter annuellement d'au moins 7% les revenus disponibles des habitants urbains et ruraux, un taux fixé sur celui du PIB.

Le salaire minimum devrait s'accroître d'au moins 13% par an lors des 5 années à venir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux