Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.03.2011 08h29
Chine : la création d'une zone de développement de l'économie maritime a été approuvée au Zhejiang

Un projet de création d'une zone de développement économique des océans, dans la province orientale du Zhejiang, a été approuvé par le Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois).

La zone de développement économique des océans du Zhejiang va développer son économie maritime en protégeant les ressources stratégiques de la Chine, a déclaré Liu Ting, le directeur adjoint du Comité provincial pour le Développement et la Réforme.

Le Conseil des Affaires d'Etat a approuvé le projet d'une zone de développement océanique en février dernier, après la première création d'une telle zone dans le Shandong, le 18 février.

La zone du Zhejiang va se concentrer sur les services de logistique combinant une plate-forme commerciale, des réseaux de transport mer-terre et un système de soutien financier et informatique, a-t-il indiqué.

Les eaux au large des côtes représentant 3 millions de km2, et les 32 000 km de côtes en Chine ont des réserves prouvées de 24,6 milliards de tonnes de pétrole et de 1,6 milliard de m3 de gaz naturel.

L'économie maritime représente environ 10% du PIB (produit intérieur brut) du pays, et fait travailler plus de 32 millions de personnes.

En vertu des propositions du 12e Plan quinquennal (2011-2015) publié en octobre dernier, le gouvernement va renforcer le développement de l'économie maritime sur les cinq prochaines années.

Le Conseil des Affaires d'Etat a approuvé trois zones d'économie maritime régionales, dont la troisième se situera en Mer de Chine méridionale, au large des côtes de la province du Guangdong.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence