Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.02.2011 17h29
Beijing : seconde loterie pour obtenir une plaque d'immatriculation

Depuis mercredi, les autorités de transport ont reçu plus de 300 mille demandes de plaques d'immatriculation pour la loterie de février. Celle-ci a commencé samedi matin à la Commission Municipale de la Communication de Beijing.

17 mille 600 demandes individuelles ont été récompensées par une plaque d'immatriculation à la loterie, soit 10% du nombre total des demandeurs. Ces derniers pouvaient voir les résultats en ligne 25 minutes après la loterie ou par téléphone 1 heure plus tard. Le nombre des demandes a augmenté de plus de 90 mille en janvier et beaucoup de personnes étaient sous pression.

Demandeuse d'une plaque d'immatriculation

"Il y a beaucoup plus de demandes que le mois dernier, ce qui pèse vraiment sur moi. Mes parents et moi avons envoyé nos demandes pour augmenter la probabilité."

En plus de la hausse des demandeurs, il y a ceux qui font une demande et n'ont pas de projet d'achat. Ils ont 6 mois après les résultats, mais cela réduit les chances des autres. Concernant ce problème, les autorités de transport n'ont pas donné de réponse directe.

Wang Zhaorong

Commission Municipale de la Communication de Beijing

"Selon les règles de la loterie et la procédure, chaque demandeur a la même probabilité. Le système gardera toujours le code valide de chaque demandeur qui a perdu à la loterie."

L'an dernier, Beijing a connu un record de 800 mille nouvelles voitures. Les embouteillages ont un coût pour les conducteurs : 340 yuans et 30 heures dans le véhicule, et ce tous les mois, ce qui est beaucoup plus que dans les autres villes.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence