Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.02.2011 13h06
Chine : les entreprises d'Etat reverseront plus de leurs bénéfices au gouvernement

Les entreprises publiques chinoises devront reverser plus de leurs bénéfices au gouvernement avec l'amélioration des conditions de leurs affaires dans le futur, a déclaré mardi Shao Ning, le vice-président de la Commission d'administration et de supervision des actifs publics de Chine.

Le taux de reversement des bénéfices futurs des entreprises d'Etat sera augmenté à un "niveau raisonnable", a indiqué Shao Ning lors d'une conférence de presse.

Les entreprises d'Etat chinoises ont reversé plus de 60 milliards de yuans (9,12 milliards de dollars) au gouvernement l'année dernière, contre 31,5 milliards de yuans (4,8 milliards de dollars) en 2009, a-t-il précisé.

Selon lui, les bénéfices des entreprises d'Etat administrées de manière centralisée, ont généré 1 131,5 milliards de yuans (172 milliards de dollars) l'année dernière, dont 562,1 milliards de yuans (85,5 milliards de dollars) provenaient des maisons mère contrôlées par le gouvernement.

Il a aussi indiqué que les actifs de entreprises publiques étaient des dépôts appartenant à la nation et au peuple, et que le gouvernement pouvait les utiliser pour les reverser à des services sociaux si nécessaire.

"Ces dernières années, notre pays a réalisé une bonne croissance de ses revenus financiers, mais on ne peut pas maintenir une telle croissance pour toujours", a déclaré M. Shao, en ajoutant que "comme la Chine fait face à une population vieillissante, je suis persuadé que les actifs des sociétés d'Etat pourront, si nécessaire, jouer un grand rôle dans la résolution des problèmes".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi