Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.02.2011 08h35
Carrefour et Wal-Mart proposent des indemnités trop faibles à leurs clients victimes de tricherie sur les prix

Carrefour et Wal-Mart, deux entreprises de grande distribution classées parmi les 500 premières du monde, ont présenté leurs excuses aux clients victimes de tricherie (non-respect des prix libellés et prix en caisse plus élevés que sur l'affichage) dans leurs supermarchés en Chine, et ont promis de les indemniser. Les spécialistes estiment cependant que ces dédommagements sont trop faibles.

D'après Wu Hangao, directeur adjoint de l'Association chinoise des marchandises, en référence à l'article 49 de la Loi relative à la protection des droits et intérêts des consommateurs, les indemnités, en cas de tricheries commerciales des supermarchés, doivent représenter le double du prix d'achat des marchandises. Mais les deux entreprises en question ont proposé une indemnité équivalant à cinq fois l'écart entre le prix payé et le prix libellé. Ceci contrevient à la stipulation légale. Les indemnités doivent être au moins aussi importantes que ce que requièrent les lois, a annoncé M. Wu.

Le prix d'achat, c'est le prix que le consommateur a effectivement payé, selon l'explication de Liu Junhai, directeur de l'Institut des lois commerciales à l'Université du peuple chinois et directeur adjoint de l'Association chinoise des consommateurs. En fait, si les indemnités ne sont pas à la hauteur des lois, elles sont considérées comme invalides, et les consommateurs ont le droit de les rejeter.

En revanche, Carrefour Chine estime que ses propositions sont compatibles avec les lois. D'après son explication, l'article 49 de la Loi sur la protection des droits et intérêts des consommateurs pénalise les tricheries intentionnelles, mais les consommateurs en question ont subi des dommages dans leurs supermarchés à cause de la négligence des employés. Il s'agit d'une règle commune du secteur de la grande distribution, et non d'une invention de Carrefour, d'offrir dans ces cas des indemnités représentant cinq fois l'écart entre le prix payé et le prix libellé.

Les autorités concernées ont ouvert des enquêtes sur les tricheries dans des supermarchés Carrefour et Wal-Mart, et ont trouvé qu'il s'agissait d'une pratique générale dans leurs chaînes à Harbin, Nanning, Shanghai et Kunming. Bien que les autorités concernées leur aient imposé des amendes, les consommateurs considèrent pour leur part que la légèreté de celles-ci encourage en fait ce genre de pratiques.

Les détaillants se risquant à ce type d'abus dans les pays européens et nord-américains, munis de régimes complexes contre la tricherie commerciale des supermarchés, encourent d'importantes pénalités.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi