Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.01.2011 08h15
La Chine s'engage à promouvoir l'Asie comme moteur de la reprise économique mondiale

La Chine va travailler plus étroitement avec les autres pays asiatiques pour renforcer la coopération régionale, et faire de l'Asie un moteur important pour la reprise et la croissance économiques du monde, a déclaré Hu Zhengyue, ministre assistant des Affaires étrangères, dimanche lors d'une interview accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

M. Hu Zhengyue a indiqué que la Chine avait connu le renforcement de la confiance politique et des relations commerciales vigoureuses avec les autres pays asiatiques l'année dernière, citant les visites de haut niveau fréquentes et le volume commercial de 791,5 milliards de dollars entre janvier et novembre, soit une hausse de 36,6% en base annuelle.

"La Chine demeure le plus grand marché pour les exportations des pays asiatiques", a-t-il expliqué, ajoutant que les importations en provenance des autres pays asiatiques représentaient 446,5 milliards de dollars sur la même période, soit une croissance annuelle de 41,1%.

La Chine est en train de promouvoir une zone de libre échange avec les autres pays asiatiques, a indiqué M. Hu. La Zone de libre échange Chien-ASEAN, établie le 1er janvier 2010, est devenue la plus grande parmi les pays en voie de développement et a considérablement accéléré les flux de capitaux, de matériaux, de technologies et de ressources humaines entre les deux parties, a-t-il ajouté.

La Chine, le Japon et la République de Corée vont compléter une étude conjointes sur la zone de libre échange proposée d'ici 2012.

Tout en renforçant la coopération économique et financière avec les autres pays asiatiques, la Chine a fourni de l'aide aux sinistrés au Pakistan, en Indonésie, en Thaïlande et au Cambodge, et offert des prêts préférentiels à des pays moins développés tels que le Bangladesh, le Cambodge et le Laos, a noté le ministre assistant.

"Nous sommes décidés à travailler avec les autres pays de la région pour promouvoir la construction de routes, de chemins de fer et de ports, afin de renforcer la coopération mutuellement bénéfique", a-t-il indiqué.

A part les interactions commerciales, la Chine a assisté à l'élargissement des échanges culturels et de personnels avec les autres pays asiatiques l'année dernière, a poursuivi M. Hu, citant les célébrations pour les anniversaires de l'établissement de relations diplomatiques avec ces pays, les programmes d'échanges de jeunes gens, les festivals d'art, les expositions et forums médiatiques.

"Avec la multi-polarisation et la globalisation économique, des changements sont visibles dans l'économie et les politiques en Asie, bien que la paix, la stabilité et le développement restent les principales valeurs dans ce continent", a-t-il indiqué.

Il a insisté sur le fait que l'amitié, la confiance et le respect mutuel demeurent les caractéristiques les plus fondamentales des relations entre les pays asiatiques.

Les pays dans la région -qui assument la tâche pressante d'ajuster la structure économique et de développer l'économie verte- font aussi face à des défis traditionnels et nouveaux, qui comprennent le changement climatique, les désastres naturels et le terrorisme, a-t-il poursuivi.

"Nous sommes convaincus que, aussi longtemps que les pays asiatiques restent fidèles aux voies de développement en accord avec leurs propres conditions et privilégient la coopération régionale, ils seront plus à même de mieux contrôler leurs propres destins, et de parvenir à de plus grands progrès", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : suspension de la production d'une usine sidérurgique à Beijing
La Chine annonce des politiques en faveur du développement des industries du logiciel et des circuits intégrés
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine