Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.01.2011 08h38
PetroChina jette son dévolu sur deux raffineries européennes

PetroChina a annoncé hier avoir accepté d'investir dans deux raffineries européennes appartenant à la société britannique privée Ineos. Cela représente une progression majeure de sa stratégie d'internationalisation.

Le groupe souhaite établir une joint venture à travers sa filiale à 100 % PetroChina International pour gérer les raffineries situées à Grangemouth en Écosse et à Lavera dans le sud de la France, selon un dépôt à la Bourse de Shanghai.

PetroChina n'a pas révélé la valeur du contrat ou l'importance que celui-ci prendra dans la coentreprise. Reuters citait hier des sources industrielles expliquant que l'offre pour Grangemouth était entre 6 et 7 milliards de dollars l'an dernier.

Il s'agit du troisième accord de ce genre pour PetroChina à l'étranger, après des investissements de 2 milliards de dollars à Singapour et au Japon.

« PetroChina va injecter du capital dans Ineos et la création d'une joint venture marquera une étape significative dans l'établissement d'une plateforme plus large en Europe pour notre entreprise », a déclaré le groupe dans un communiqué.

Les deux raffineries ont une capacité de production de 200 000 barils par jour.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les ministres chinois et américain de la Défense appellent à traiter les différends à travers le dialogue
Rencontre entre les chefs de la défense chinoise et américaine
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?