Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.01.2011 10h27
La Chine rejoint l'élite des pays producteurs de pétrole offshore

La Chine vient de rejoindre le très élitiste club des pays producteurs de pétrole offshore, après que la China National Offshore Oil Corp (CNOOC) ait annoncé que sa production de pétrole et de gaz naturel avait dépassé les 60 millions de tonnes métriques en 2010.

La plus grande société chinoise d'exploration de gaz et de pétrole a en effet totalisé l'année dernière une production de 64,13 millions de tonnes d'équivalent pétrole, dont 50 millions sont provenues d'une production domestique, a annoncé mardi son président, Fu Chengyu.

« Cela constitue une étape importante, montrant que la Chine est devenue un des plus grands producteurs de pétrole offshore, derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Norvège ... et l'industrie pétrochimique marine du pays va renforcer les approvisionnements en énergie », a dit M. Fu.

La demande de plus en plus forte en énergie de la Chine a conduit la Nation à voir son taux de dépendance envers le pétrole importé atteindre des nouveaux sommets, à 55% en 2010.

« Nous estimons que 60% de la consommation chinoise de pétrole sera importée en 2020 », a dit Wang Jiacheng, chercheur à l'Académie de Recherche Macroéconomique, qui dépend de la Commission Nationale du Développement et de la Réforme.

« Nous pensons que notre production de gaz et de pétrole devrait dépasser les 200 millions de tonnes métriques d'équivalent pétrole d'ici 2020, dont 50 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié », a dit M. Fu.

Il a ajouté que de 800 milliards (121 milliards de Dollars US) à 1 000 milliards de Yuans environ seront investis durant le 12e Plan quinquennal (2011-2015), la majorité allant à l'exploration pétrolière offshore.

Les bénéfices totaux de l'entreprise ont dépassé les 90 milliards de Yuans en 2010, en augmentation de plus de 70% par rapport aux 52,4 milliards de Yuans de 2009, a dit M. Fu.

Le pétrole offshore représentera 40% de la production mondiale de pétrole d'ici 2015, contre 34% en 2004, d'après les chiffres de l'Institut Chinois de l'Ingénierie Pétrolière et Pétrochimique. Le gaz offshore comptera pour 35% de la production mondiale de gaz lors de la même période.

Le gouvernement central chinois a annoncé dans son 12e Plan quinquennal que le pays devrait développer et mettre en oeuvre une stratégie de développement marin, et améliorer ses capacités techniques et sa gestion d'ensemble.

La CNOOC s'est investie en Afrique, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient et en Australie pour y rechercher des opportunités de coopération dans des projets de gaz et de pétrole.

L'entreprise a aussi investi 15 milliards de Yuans dans la fabrication d'équipements de pointe en eaux profondes, dont des navires foreurs et des bâtiments de géophysique et de surveillance. Ces équipements devraient être mis en service en 2011, d'après Zhou Shouwei, Vice-président de la CNOOC.

« Le taux de détection mondial de pétrole offshore est de 73% en moyenne, alors qu'en Chine ce taux n'est que de 12,3%. Il y a donc de vastes possibilités pour l'exploration pétrolière offshore, et en particulier dans les zones en eaux profondes », a dit Rui Dingkun, analyste émérite chez China Jianyin Investment Securities.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?