Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.12.2010 14h20
Immobilier: hausse des loyers à Beijing

Cette période de l'année est traditionnellement la saison creuse du marché locatif. Mais cette année, les personnes en recherche d'appartement doivent payer jusqu'à mille yuans supplémentaires pour un logement.

Zhu Hongyao est un agent immobilier de Beijing. Il n'avait pas vu de hausse de prix si rapide ce second semestre depuis des années.

Zhu Hongyao

Agent immobilier de Beijing

"Comparés à l'an passé, les prix ont augmenté de 15%. En général, on trouve moins de logements à louer. Mais cette année, on en trouve encore moins que d'habitude, et c'est particulièrement difficile pour les personnes cherchant un 2 pièces."

Les données montrent que les prix ont augmenté de 1000 yuans par rapport au début de l'année. Pour économiser de l'argent, beaucoup de personnes se tournent donc vers les co-locations.

Les analystes déclarent que la hausse des prix pourrait être due aux politiques restrictives du gouvernement. Elles ont poussé certains acheteurs à retarder leur acquisition, les obligeant à louer. Les analystes ajoutent que cela contribuerait également à la hausse de l'inflation.

Nie Meisheng

Fédération Nationale de l'Industrie et du Commerce

"Les loyers sont comptabilisés dans l'Indice des Prix à la Consommation, ou IPC. Les loyers sont une part importante des dépenses des ménages. Ils jouent donc un rôle décisif dans l'inflation."

L'IPC, la principale mesure de l'inflation, a augmenté de plus de 5% en novembre.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : rassemblement pour la Journée mondiale de la femme
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...