Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.12.2010 08h38
La Chine renforce le contrôle qualité de ses exportations

La Chine se tient à son engagement international de garantir la qualité de ses exportations, a déclaré hier Wang Xin, directeur en charge des inspections pour l'Administration centrale de supervision sur la qualité.

Le pays travaille en partenariat avec les États-Unis et l'Union européenne pour une meilleure communication dans le domaine. Les retours ont permis de recueillir les preuves nécessaires pour sévir contre les usines qui produisent des biens de piètre qualité.

L'administration a publié un rapport révélant que depuis le mois d'octobre, 817 lots de produits non certifiés, d'une valeur totale de 153 millions de dollars, ont été confisqués par les forces de l'ordre. Les produits étaient majoritairement des vêtements, chaussures, valises, meubles et jouets.

Un système a été mis en place pour offrir aux producteurs fiables des mesures préférentielles et un meilleur soutien, tout en punissant sévèrement ceux qui échouent à ajuster leurs standards.

M. Wang a reconnu que la qualité de certains biens bas de gamme de consommation non durable reste insatisfaisante, mais que son administration s'efforce d'assurer la crédibilité du plus grand pays exportateur du monde.

La campagne lancée en octobre pour lutter contre la contrefaçon et les violations des droits de propriété intellectuelle se concentre en priorité sur les pièces détachées automobiles, les téléphones portables et les exportations de masse, explique Yan Fengmin, chef du département légal.

Le 22 novembre, le bureau local de l'administration à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong, a confisqué 3 020 portefeuilles contrefaits de la marque Louis Vuitton, ainsi que d'autres produits pour une valeur totale de 10 millions de yuans (1,5 million de dollars).

Wang Qian, professeur de l'Institut de la propriété intellectuelle de l'Université de science politique et de droit de l'est de la Chine, souligne que les produits automobiles auxiliaires et les téléphones portables étaient fréquemment contrefaits en raison des fortes marges de profit qu'ils génèrent.

« Les téléphones portables et pièces automobiles de mauvaise qualité présentent un danger de santé publique et mettent la vie des conducteurs en danger », prévient-il.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher