Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.12.2010 08h24
Chine : les entreprises d'Etat ont reçu l'ordre de reverser une part plus importante de leurs bénéfices en 2011

Les entreprises d'Etat administrées par le gouvernement central ont reçu l'ordre de restituer 5% de plus sur leurs bénéfices après taxation au gouvernement central à partir de 2011, annonce un communiqué publié jeudi par le ministère chinois des Finances sur son site Internet.

Selon le Communiqué, 15 géants administrés par le gouvernement central dans les secteurs des ressources et des télécommunications, dont CNPC, Sinopec, CNOOC, State Grid Corporation, China Tobacco, Shenhua Group Co., Ltd. et China Mobile, devront remettre au ministère des Finances 15% de leurs bénéfices après taxation l'année prochaine, par rapport aux 10% actuels.

De plus, à partir de l'année prochaine, 88 entreprises d'Etat administrées par le gouvernement central, dont CHALCO, CNMC, COSCO, Air China, China Southern Airlines et China Merchants Group, devront verser 10% de leurs bénéfices après taxation au ministère des Finances, contre 5% cette année.

De Plus, 33 autres entreprises d'Etat, incluant China National Nuclear Corp., China South Industries Group et China Film, devront remettre 5% de leurs bénéfices après taxation au ministère des Finances en 2011. Actuellement, elles n'ont pas à verser de pourcentage sur leurs profits.

Deux autres entreprises d'Etat, soit la China Grain Reserve Corp. et la China National Cotton Reserve Corp., pourront garder leurs bénéfices pour leur propre développement l'année prochaine, selon le ministère des Finances.

Par ailleurs, 652 autres entreprises d'Etat, pour la plupart affiliées au ministère de l'Education, seront incluses dans le système budgétaire de gestion du capital d'Etat, qui exige que leurs dépenses soient examinées par les législatures nationale et locales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher