Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.12.2010 13h19
Selon un rapport, les entreprises chinoises sont devenues acheteur dans les fusions-acquisitions

Selon le livre jaune sur l'économie mondiale publié le 26 décembre par l'Académie des sciences sociales de Chine, les entrepries chinoises longtemps considérées comme proie par des multinationale jouent de plus en plus fréquemment le rôle d'acheteur dans les fusions-acquisitions internationales. Selon ce livre jaune, pendant la première moitié de l'année 2010, la Chine se classe en deuxième place, juste derrière les Etats-Unis sur la liste des acheteurs dans les fusions-acquisitions. En 2003, l'investissement direct chinois à l'étranger était de 2,8 milliards de dollars. En 2010, ce chiffre est devenu 40 milliards de dollars, soit une croissance annuelle en moyenne de 70%. Le livre jaune rappelle également aux entreprises chinoise le danger des fusions-acquisitions, surtour le protectionnisme dans les fusions internationales.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher