Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.12.2010 08h48
Dispute entre Carrefour et Kangshifu : échec du premier cycle de négociations

Kangshifu (KSF), le plus grand fabricant chinois de nouilles instantanées du monde, représente respectivement 43 % et 56 % du marché chinois en termes de quantité et de valeur, selon les statistiques du cabinet Nilson du mois de juin.

Le géant Carrefour possède le plus large réseau de supermarchés en Chine et a réalisé en 2009 36,6 milliards de yuans de chiffres d'affaires, selon les données de l'Association chinoise des chaînes commerciales.

Selon les dernières données du Bureau national des statistiques, l'indice des prix à la consommation (IPC) a connu une croissance de 5,1 % en novembre par rapport au mois précédent, et de 1,1 % en glissement annuel. L'inflation dans les secteurs alimentaire et immobilier est perçue comme la raison majeure de la croissance de l'IPC.

Dans ce contexte, les deux géants se sont engagés dans une vive dispute depuis début novembre. KSF a suspendu son approvisionnement à Carrefour pour un différend sur le partage d'une nouvelle marge de profit potentielle issue d'un nouveau prix de vente suggéré par KSF.

« KSF a proposé un prix de vente final plus élevé à cause de la montée insupportable du coût de production, pour KSF et pour ses nombreux employés », indique Chen Gongru, responsable des relations publiques de la direction générale de la marque. « Carrefour a accepté notre suggestion, mais en maintenant le prix d'entrée. Autrement dit, Carrefour veut absorber toute la marge dégagée par la hausse des prix. Ceci nous semble déraisonnable ».

Le premier cycle de négociations a échoué, révèle une source anonyme. KSF a demandé une augmentation du prix d'entrée de même proportion que celle du prix de vente final, soit 10 %. Carrefour a refusé.

L'interruption de l'approvisionnement est temporaire, a annoncé KSF, qui souhaite maintenir une bonne coopération avec Carrefour, et se déclare prêt à de nouvelles négociations. La situation actuelle est au détriment des deux parties, selon des analystes. Un nouveau cycle de négociations va certainement bientôt commencer.

Le conflit entre Carrefour et Master Kong se poursuit

Carrefour empêtré dans une histoire de nouilles instantanées

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher