Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.12.2010 08h12
La Chine se déclare "très préoccupée" par les plaintes commerciales des Etats-Unis sur les mesures concernant l'énergie éolienne

Le ministère chinois du Commerce a déclaré jeudi qu'il était "très préoccupé" par la décision américaine de demander à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) d'examiner les subventions accordées aux équipementiers chinois en énergie éolienne.


Les mesures chinoises pour promouvoir le développement de l'énergie éolienne, sont conformes aux réglementations de l'OMC, a affirmé un responsable du ministère dans un communiqué sur son site Internet.


En réponse à une requête du syndicat des métallurgistes américains, l'autorité commerciale américaine a déposé une plainte mercredi devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le représentant américain au commerce extérieur, Ron Kirk, a déclaré dans un communiqué que les aides chinoises entravaient les exportations de son pays en Chine.


Le responsable du ministère chinois du Commerce a déclaré que les mesures afin de soutenir le secteur de l'énergie éolienne chinois ont permis de réduire les émissions, d'économiser l'énergie et de protéger l'environnement, autant de moyens importants de réaliser un développement durable.


"La Chine va examiner attentivement les requêtes américaines pour une médiation et régler ce litige au moyen des réglementations de l'OMC. Nous nous réservons les droits appropriés" selon le fonctionnaire.


Les Etats-Unis et la Chine disposent de deux mois pour régler ce différend par la médiation. Si celle-ci échoue, les Etats-Unis pourront demander formellement à l'OMC d'auditionner leur plainte.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher