Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.12.2010 15h14
Airbus estime les besoins à 26 000 appareils dans les 20 prochaines années

Près de 26 000 avions de ligne et avions cargos neufs, dont la valeur s'élève à 3 200 milliards de dollars, seront livrés d'ici 20 ans, selon les estimations de l'avionneur européen Airbus dans ses Prévisions globales de marché 2010 publiées le 13 décembre.

La forte demande mondiale est due au remplacement des appareils existants par des avions plus éco-efficients sur les marchés matures, ainsi qu'à la croissance sur les nouveaux marchés émergents et les transporteurs low-cost, notamment en Asie, a déclaré Airbus dans un communiqué.

Elle s'explique également par une libéralisation accrue des marchés et la croissance de la capacité sur les lignes existantes.

Parmi les 26 000 appareils (de ligne et cargo) supplémentaires, quelque 25 000 seront des avions de ligne, dont la valeur s'élève à plus de 2 900 milliards de dollars. Quelque 10 000 d'entre eux remplaceront les avions les plus anciens, alors que quelque 15 000 autres répondront à la croissance des besoins.

Quant au volume du trafic passagers, le marché américain figure en tête avec 11,3% du nombre total de passagers-kilomètres payants, suivi par le marché chinois (8,4%), le marché européen (7,2%) et le marché entre les Etats-Unis et l'Europe (5,9%).

Les économies émergentes connaissent la reprise la plus forte du trafic passager.

« Les compagnies de la région Asie-Pacifique, dont la Chine et l'Inde, transporteront un tiers (33%) du trafic passagers d'ici 2029, un chiffre très supérieur à celui des Etats-Unis (23%) et de l'Europe (23%) », a souligné Chris Emerson, chef de la Stratégie-Produit et des prévisions de marchés. (Jin Jing)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible