Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.12.2010 15h37
Le Ministère des Terres et Ressources souligne un besoin urgent de conservation des terres

Le déséquilibre constaté dans le pays entre l'offre de terrains et la demande pour la construction va continuer à s'aggraver dans les cinq prochaines années, l'industrialisation et l'urbanisation de la Chine continuant à un rythme rapide, a dit le Ministre des Terres et Ressources Xu Shaoshi.

« La disponibilité annuelle en terrains à construire est restée à 4 milliards de mètres carrés ces cinq dernières années, et cela ne représente que 50% de la demande annuelle », a dit le Ministre.

M. Xu a publié lundi un article son son nom dans China Land and Resources News, soulignant le besoin qu'a la Chine d'accroitre ses efforts pour économiser ses ressources dans son développement futur.

Avec une population en augmentation, la pénurie de ressources va constituer une limite à long terme pour le développement économique et social du pays, a dit l'article.

La surface de terres agricoles cultivées par tête en Chine ne représente que 43% de la moyenne mondiale. Quant à l'eau fraîche et les terrains boisés, les chiffres sont plus bas encore, avec 25% et 14% de la moyenne mondiale respectivement, ont montré des données officielles.

Et pour finir, 20% seulement de la surface totale des terres du pays est propre à l'habitation humaine.

La Chine fait face à un défi immense, nourrir un cinquième de la population mondiale tout en ne disposant que d'un dixième de ses terres arables. Et la population de la Chine devrait culminer à environ 1,5 milliards d'habitants d'ici 2030.

« Le développement économique extensif actuel a causé une énorme consommation et une utilisation peu économe des ressources », a dit M. Xu.

En 2008, la surface habitable rurale par tête atteignait 214 mètres carrés, soit bien plus que le dernier critère de base national de 140 mètres carrés, établi en 2007.

Une utilisation similairement faible des terres a également été constatée dans certaines zones urbaines, comme dans la construction industrielle et minière, a dit l'article.

De même, des décennies de construction ont causé de gros dommages aux ressources du pays, déjà limitées, a dit M. Xu, ajoutant que près de 17% des terres ont été polluées par des métaux lourds et que 25% de l'eau de surface a également été polluée.

« Le gouvernement va mettre en oeuvre une série de mesures destinées à contrôler l'utilisation des terres pour l'expansion urbaine et encourager la conservation des terres dans le développement futur », a-t-il dit.

D'ici 2015, la surface de terres arables du pays sera maintenue au-delà de 104 millions d'hectares pour garantir la sécurité alimentaire, a déclaré le Ministre le 6 décembre.

D'après Yan Jinming, professeur en gestion des terres à l'Université Renmin de Chine, la plupart des cas d'utilisation dispendieuse des terres constatés actuellement sont du fait des gouvernements locaux, qui n'ont pas compris l'importance de la conservation des terres.

« Par exemple, de nombreuses grandes places ou voies larges ont été construits dans les villes, bien au delà des besoins réels ».

« Le gouvernement central se doit de renforcer son contrôle de l'utilisation des terres et d'enquêter sur les responsables se rendant coupables d'usage illégal », a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?