Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.12.2010 08h50
L'inflation rend le marché immobilier hors de portée de nombreux Chinois

Les prix des logements neufs sont en hausse dans l'ensemble du pays, bien qu'à un rythme moins soutenu que l'an dernier grâce aux politiques restrictives visant à juguler la spéculation, a annoncé hier l'Académie chinoise des sciences sociales dans son rapport économique annuel.

Toutefois, le rapport indique que malgré ce ralentissement, environ 85 % des ménages urbains ne peuvent toujours pas se permettre d'acheter du neuf en raison des prix trop élevés, toute augmentation de salaire restant insuffisante à rattraper la hausse du marché immobilier.

On prévoit une augmentation du prix moyen des logements neufs en Chine de 15 % sur l'année, contre 25 % l'an dernier. Cette estimation est fondée sur les statistiques recueillies au cours des huit premiers mois de 2010. Un logement moyen représente actuellement 8,76 années de revenu pour les ménages urbains.

Selon les statistiques, le revenu disponible des citadins après avoir réglé leurs dépenses de logement et d'alimentation est de 18 900 yuans par an, contre 19 200 yuans pour les travailleurs migrants venus des campagnes, pour lesquels ces frais sont généralement pris en charge par leur employeur et donc réduits. En comptant respectivement 30 m² et 20 m² par personne, avec trois personnes par ménage urbain et 3,5 par foyer rural, les prix des logements chinois représentent 8,76 années de revenus pour les premiers et 10,06 pour les seconds. Dans une situation normale, le ratio entre les prix des logements et les années de revenus doit être maintenu entre 3 et 6.

Entre janvier et août, les nouvelles propriétés à travers le pays, à l'exclusion de celles construites pour reloger des résidents dans le cadre des plans de réaménagement urbain, se sont vendues en moyenne à 5 520 yuans (627 euros) le mètre carré, contre 4 800 yuans (545 euros) à la même période de l'année dernière, explique le rapport.

« Le gouvernement devra maintenir sa position ferme contre la spéculation l'année prochaine, afin d'aider les acheteurs », remarque Sky Xue, analyste de la China Real Estate Information Corporation, un fournisseur de services en ligne, d'information de conseil sur l'immobilier. « Sinon, il est possible que les prix connaissent un nouveau rebond ».

Le rapport prédit une augmentation de 20 à 25 % si les mesures actuelles étaient assouplies.

Il souligne en outre qu'un approvisionnement adéquat de terrains, qui devraient être libérés dans le cadre du processus d'urbanisation de la Chine, pourrait offrir une solution au problème immobilier du pays, et affirme que le gouvernement devrait porter une plus grande attention au maintien de l'équilibre entre l'augmentation des prix des logements et des revenus de la population.

En complément aux conditions plus strictes d'octroi de prêts, de nouvelles mesures comme un impôt foncier devraient être considérées pour contribuer à décourager la spéculation sur le marché. Il est également nécessaire de trouver des moyens de réduire la dépendance des gouvernements locaux sur le revenu des ventes de terrains, qui a très tôt été identifiée comme l'une des raisons principales de la hausse des prix. Les prix pourront être contrôlés selon le niveau des revenus, et une réforme des modalités réglant la propriété devrait être introduite. Enfin, une augmentation des revenus des migrants contribuera à leur installation stable dans les villes.

Les prix de l'immobilier dans 70 grandes villes chinoises avaient grimpé de 8,6 % en glissement annuel en octobre, au bout de dix-sept mois d'augmentation continue, a déclaré le Bureau national des statistiques le mois dernier.

À Shanghai, les logements neufs se vendaient en moyenne à 22 468 yuans (2 551 euros) le mètre carré, soit une hausse de 2,5 % en un mois, après une augmentation continue de cinq mois, selon l'entreprise de services immobiliers Shanghai Uwin.

Le gouvernement chinois prend des mesures pour combattre l'inflation

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?