Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.12.2010 11h15
Davantage de hauts revenus et un fossé des richesses qui s'élargit

5% de la population totale de la Chine dispose à présent de revenus mensuels d'au moins 300 000 Yuans (45 000 Dollars US) après impôts, d'après de nouvelles recherches.

Les résultats d'une étude menée dans plus de dix grandes villes ont montré qu'en effet environ 50 millions de Chinois ont dépassé la barre des 300 000 Yuans, et que cinq millions de plus rapportent chez eux plus de un million de Yuans par an après impôts.

Le premier champ d'investissement de ceux qui font partie de ce « club des millionnaires », et dont la plupart sont âgés entre 25 et 50 ans, est l'investissement immobilier, a dit Lu Xiao, Professeur assistant à l'Ecole de Gestion de l'Université Fudan, qui a conduit les recherches.

Les informations ont été collectées en 2008 à Beijing, Shanghai et Guangzhou, ainsi que dans des villes de second rang situées dans des provinces comme le Shanxi et le Fujian et le le long du Delta du Yangtsé. Cependant, cette hausse des revenus n'a pas su combler le fossé des richesses, qui s'élargit toujours en Chine.

La Banque Mondiale a évalué le Coefficient Gini de la Chine -un indicateur clé de l'inégalité- à 0,47 en 2005, franchissant ainsi la « ligne rouge », et d'après les experts, ce chiffre ne s'est accru que ces dernières années.

Une enquête sur échantillons menée en 2009 a ainsi découvert que le fossé des richesses était beaucoup plus large que les chiffres donnés par le Bureau National des Statistiques (BNS), a dit Wang Xiaolu, directeur de l'Institut National des Recherches Economiques de la Fondation Chinoise pour la Réforme.

D'après l'enquête menée auprès de 4 000 familles environ dans plus de 60 villes, en effet, le revenu annuel net par tête des familles à hauts revenus s'établissait à 139 000 Yuans en 2008. Les chiffres enregistrés par le BNS n'étaient eux que de 43 000 Yuans.

En revanche, les résultats pour les familles à faibles revenus se sont révélés pratiquement identiques, les deux organisations ayant évalué leur revenu annuel net par tête à environ 5 000 Yuans en 2008.

D'après les analystes, un fossé des richesses qui s'élargit peut être révélateur de plusieurs problèmes majeurs.

« D'abord, les services publics et de sécurité sociale ne couvrent pas beaucoup d'habitants à faibles revenus, qui devraient pourtant être la cible principale », a dit M. Wang, qui a expliqué que le système de sécurité sociale le plus basique, comprenant des soins de santé, une assurance mixte et une assurance-chômage, ne couvre qu'entre 40 et 50% des plus de 300 millions de travailleurs habitant dans les villes et communes.

« Ensuite », a-t-il dit, « La corruption ayant pour résultat une perte de ressources publiques, (cela veut dire que) la redistribution des revenus provenant des terrains et des ressources est irrationnelle et que cela génère des profits excessifs de la part des industries de monopole ».

« Ces problèmes devraient être résolus par le biais d'une réforme des systèmes fiscaux, de taxation et du système administratif gouvernemental », a ajouté Wang Xiaolu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
La Chine appelle à la reprise du dialogue et des négociations sur la situation dans la péninsule coréenne
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?