Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.12.2010 16h33
La Chine ne lèvera pas les taxes sur les produits chimiques en provenance des Etats-Unis, de l'Union Européenne et de la Corée du Sud

La Chine va continuer à imposer des droits anti-dumping sur le chloroforme importé de l'Union Européenne, de la Corée du Sud et des Etats-Unis, à la suite d'une enquête de près d'un an sur la possibilité de la persistance d'un dumping, a annoncé mercredi le Ministère du Commerce.

Le taux de la taxe sera de 96% et les mesures dureront quatre ans, effectives à compter du 30 novembre, d'après le Ministère.

La Chine avait à l'origine imposé des droits anti-dumping sur ce produit chimique acheté dans ces trois zones entre 2004 et 2009.

« Les entreprises de ces trois zones pourraient accentuer leurs exportations de chloroforme sur le marché chinois à des prix de dumping si nous mettions fin aux mesures (anti-dumping) », a dit le Ministère dans un communiqué.

Le bas prix du chloroforme importé a limité la croissance des prix normale des produits similaires fabriqués en Chine, et par conséquent fortement entamé les marges bénéficaires des producteurs locaux et la part de marché de l'industrie, a encore dit le Ministère.

La Chine est aujourd'hui le plus grand marché du chloroforme, qui est largement utilisé dans la fabrication de médicaments, de teintures et de pesticides.

L'Association Chinoises de l'Industrie des Chloro-alcalis estime que la demande en chloroforme sur le marché intérieur devrait augmenter de 7% à 646 400 tonnes d'ici 2012, contre 601 900 tonnes à l'heure actuelle.

Avec leurs forts niveaux de productivité de chloroforme, l'Union Européenne, la Corée du Sud et les Etats-Unis considèrent la Chine comme un important marché d'exportation.

Les produits achetés dans ces trois zones ont représenté 87,6% du volume total des importations de chloroforme pour les six premiers mois de 2009.

Lors des sept premiers mois de cette année, le volume du commerce bilateral entre la Chine et l'UE a atteint 306 milliards de Dollars US. Le chiffre s'est établi à 243 milliards de Dollars US avec les Etats-Unis.

Depuis novembre, l'UE a également adopté des mesures anti-dumping sur de nombreux produits chinois, dont le papier couché, la mélamine et certains acides de glucose.

« Du fait de la forte compétitivité des produits chinois, certains pays ont commencé à protéger leurs industries nationales, en particulier après la crise financière lors de laquelle de nombreux pays développés ont connu de lourdes pertes », a dit Li Jian, chercheur à l'Académie Chinoise de Commerce International et de Coopération Economique.

L'UE a été le plus grand partenaire commercial de la Chine pendant six années consécutives, durant lesquelles la Chine est aussi devenue le deuxième plus grand partenaire économique de l'UE.

Qui plus est, l'UE est la plus grande source de technologies importées de la Chine, et le quatrième plus grand investisseur dans le pays.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à la reprise du dialogue et des négociations sur la situation dans la péninsule coréenne
L'Iran met en garde contre l'assassinat de ses physiciens
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?