Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.12.2010 16h05
Les mesures monétaires prises par la Chine paient

Les mesures de politique monétaire prises par la Chine ont jusqu'à maintenant obtenu des résultats efficaces, a déclaré mercredi Du Jinfu, gouverneur adjoint de la Banque Populaire de Chine, la Banque Centrale.

Mais il a également insisté sur le besoin qu'il y a de développer des mécanismes de contrôle contre-cyclique du crédit pour éviter les risques systématiques.

Afin de ramener la croissance du crédit à la normale, la Banque Centrale a adopté une série d'outils de politique, dont des opérations de marché ouvert et des hausses du taux de réserve obligatoire et des taux d'intérêt, a dit M. Du lors d'un forum à Shanghai. Ces mesures ont eu de bons effets initiaux, a t-il dit, sans pour autant expliquer davantage.

En octobre, la Banque centrale a relevé les taux d'intéret de 25 points de base, la première fois depuis 2007, et a annoncé le 19 novembre une hausse des réserves obligatoires des banques de 50 points de base, effective à compter du 29 novembre, la seconde hausse de ce genre dans le mois et la cinquième pour 2010.

Sur les marchés, il y a une inquiétude croissante, selon laquelle la Chine pourrait resserrer davantage sa politique monétaire si les mesures déjà adoptées ne se montrent pas suffisamment efficaces pour juguler l'inflation, ce qui a eu pour conséquence de faire chuter le point de référence de l'Index Composite de Shanghai de 5,33% en novembre.

Pour Sheng Songcheng, directeur du Département statistiques et analyses de la Banque Centrale, qui s'est exprimé dans un commentaire publié mardi dans le Financial News, la Banque Centrale devrait adopter une politique monétaire « prudente » et accentuer la flexibilité du taux de change du Yuan pour freiner l'inflation.

L'augmentation des prix de l'alimentation est devenu le souci majeur de l'économie chinoise, a dit M. Sheng, prédisant que l'Index des Prix à la Consommation (IPC) de cette année dépassera sans doute les 3%, l'objectif officiel fixé un peu plus tôt cette année.

Le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, a pressé en novembre les gouvernements locaux et les départements concernés de renforcer la production alimentaire et de garantir l'offre, tout en sanctionnant les activités de spéculation illégales qui déclenchent des hausses de prix.

« Le gouvernement discute de mesures spécifiques de limitation des prix alimentaires ou de mesures de régulation, mais c'est comme d'habitude lors des années où les conditions de l'offre alimentaire sont difficiles », a dit Jonathan Anderson, Economiste en chef pour l'Asie chez UBS.

L'inflation en Chine n'est pas en train de devenir hors de contrôle, car l'inflation apparente de son IPC est située en dessous de la moyenne des marchés émergents, a-t-il dit. « L'inflation de base (à l'exclusion des prix volatils de l'alimentation et de l'énergie) est basse et plate ».

Pour C.H. Kwan, chercheur à l'Institut de Recherche sur les Marchés de Capitaux de Nomura, « l'IPC devrait bientôt atteindre un pic, ce qui tempère la nécessité d'une action de politique monétaire drastique ».

Les autorités hésitent à relever les taux d'intérêt de manière significative, se souvenant de leur expérience, qui a montré que les hausses des taux d'intérêt ne se montrent guère efficaces pour juguler l'inflation dans une courte période de temps, d'après Wang Qian, économiste en chef pour la Chine chez JPMorgan.

« Au lieu de cela, il est plus probable qu'elles adoptent des subventions fiscales pour les foyers urbains à faibles revenus et mettent sur le marché une partie des stocks de nourriture du gouvernement afin de contribuer à limiter les hausses de prix des biens de consommation de base », a dit M. Wang.

La Conférence Centrale de Travail sur l'Economie de cette année, qui en général se réunit au début du mois de décembre et rassemble les plus importants décideurs politiques du pays, est très attendue pour donner le ton de la politique monétaire de l'année prochaine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à la reprise du dialogue et des négociations sur la situation dans la péninsule coréenne
L'Iran met en garde contre l'assassinat de ses physiciens
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?