Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.11.2010 16h36
L'emploi restera un défi permanent

Le plus haut responsable de l'emploi de la Chine estime que la situation nationale sera difficile dans les cinq années à venir.

Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, a déclaré qu'avec sa main-d'œuvre abondante, la Chine sera sous pression pour créer des emplois au cours du prochain plan quinquennal (2011-2015).

« Nous évaluons à 24 ou 25 millions le nombre de nouvelles offres nécessaires dans les zones urbaines durant cette période, un peu plus qu'au cours du dernier plan », a-t-il annoncé.

Entre 2006 et novembre 2010, 55 millions d'emplois ont été créés pour les citadins et près de 45 millions de migrants ont trouvé du travail, absorbant une grande partie du surplus de main-d'œuvre dans les campagnes.

Au même moment, 27 millions de jeunes ont terminé leurs études universitaires. 70 % d'entre eux avaient trouvé un employeur avant l'obtention de leur diplôme, et 80 % avaient un emploi après six mois.

La crise financière mondiale et les catastrophes naturelles ont eu un impact sur la Chine, a-t-il expliqué, ajoutant que la récession a eu un lourd tribut sur l'emploi.

Certains pays occidentaux souffrent à présent de taux élevés de chômage. Selon les dernières données de l'agence Xinhua, ce taux était de 9,6 % aux États-Unis, et plusieurs membres de l'Union européenne comptaient un actif sur dix sans emploi.

En contraste, le nombre de résidents urbains inscrits sur le registre du chômage représentait seulement 4,3 % du total en Chine durant les cinq dernières années. « Nous pouvons dire que nous avons maintenu la stabilité de l'emploi, ce qui n'a pas été facile », a déclaré M. Yin.

Il attribue ce résultat à l'allocation du gouvernement central de près de 160 milliards de yuans (18 milliards d'euros) pour la création d'emplois au cours du dernier plan quinquennal, soit 91,5 milliards, ou 134 %, de plus qu'entre 2001 et 2005.

Outre la taille colossale de la population active d'un pays qui compte 1,3 milliard de citoyens, la Chine doit faire face à une pression structurelle sur l'emploi, selon le ministre.

« De nombreux actifs sont mal adaptés à leur poste, et certaines entreprises ne trouvent pas de candidats qualifiés pour pourvoir les postes vacants lorsque la demande est urgente ».

M. Yin considère que la création d'emplois sera une priorité politique au cours des cinq années à venir, une période durant laquelle le gouvernement s'efforcera d'améliorer les qualifications de la main-d'œuvre et encouragera les gens à créer leur propre entreprise.

A quoi ressemblera la Chine dans cinq ans ?

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence