100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.11.2010 11h28
La Chine met en garde contre des risques accrus de protectionnisme commercial

Les Nations du monde doivent prendre garde à la montée du protectionnisme commercial, alors que l'économie mondiale est encore dans l'incertitude, a déclaré mercredi un haut responsable chinois du commerce.

S'exprimant lors de la rencontre ministérielle du Forum de l'APEC (Coopération Economique Asie-Pacifique), le Vice-ministre chinois du Commerce Yi Xiaozhun a appelé les Nations du monde à travailler ensemble pour lutter contre le protectionnisme commercial, alors que l'économie mondiale connait encore difficultés et incertitudes et qu'il s'avère que la reprise économique sera un long processus.

Lors du Doha Round des pourparlers sur le commerce mondial, M. Yi a dit que la Chine croyait que des négociations menées avec succès aideraient l'économie mondiale à repartir, et que par conséquent cela bénéficierait aux économies de la Région Asie-Pacifique.

« Le Doha Round est un cycle de développement. Les économies développées devraient faire des efforts substantiels pour réduire les subventions agricoles et faire disparaitre les barrières commerciales pour assurer un revenu équitable et équilibré, de telle manière que les économies en développement en bénéficient réellement », a-t-il dit.

La rencontre ministérielle s'est tenue trois jours seulement avant un sommet de l'APEC à Yokohama, où les dirigeants présents discuteront essentiellement de la direction future de l'intégration économique régionale, formuleront une nouvelle stratégie régionale de croissance et discuteront d'une évaluation de la réalisation des Objectifs de Bogor sur le commerce et les investissements libres et ouverts, adoptés lors d'un sommet de l'APEC qui s'était tenu en 1994 en Indonésie.

Cinq économies développées devraient procéder à une évaluation des Objectifs de Bogor lors du sommet de l'APEC à Yokohama, et huit économies en développement ont accepté de participer cette année, dont la Corée du Sud, Singapour et Hong Kong.

M. Yi a incité les économies développées membres à être plus ouvertes sur le commerce de biens et de services, ainsi que sur les investissements, et il a également dit qu'elles devraient renforcer leur coopération technique et leurs capacités de construction afin d'aider les économies en développement membres à accroître la compétitivité de leurs industries.

S'agissant de l'intégration économique régionale, il a insisté sur le principe de transparence et d'ouverture dans la coopération régionale, disant qu'il fallait respecter la diversité et s'intéresser aux sujets centraux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts