100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.11.2010 08h59
Chen Jian : les quatre caractéristiques de l'investissement chinois à l'étranger

« Il y a quatre caractéristiques de l'investissement chinois vers l'extérieur : les domaines couverts sont vastes, les manières d'investissement sont variées, le niveau d'investissement s'élève, et le total des investissements augmente rapidement », a déclaré le 1er novembre Chen Jian, vice-ministre chinois du Commerce lors d'une conférence de presse du Bureau d'Information du Conseil des affaires d'État.
Au cours de cette réunion sur la publication du « Rapport sur le développement de la coopération et de l'investissement à l'étranger 2010 » et du « Guide de coopération et d'investissement à l'étranger », Chen Jian a souligné que « les manières d'investir à l'étranger se transforment de Greenfield Investment en plusieurs formes, en particulier avec des fusions-acquisitions transnationales ».

Selon M. Chen, les investissements de fusion-acquisition représentent 34 % du total de l'investissement à l'étranger en 2009. Les entrepreneurs portent plus d'attention à la qualité et à l'efficacité de leurs projets à l'étranger. De plus en plus d'ingénieurs supérieurs ont été envoyés à l'extérieur du pays, et la compétitivité des entreprises chinoise s'élève beaucoup au niveau international.

« La coopération et l'investissement à l'étranger sont des sujets importants dans le cadre de la réforme d'ouverture de la nouvelle ère chinoise. Grâce à ces investissements, les profits économiques et sociaux sont évidents pour la Chine. Ils jouent un rôle de plus en plus important pour promouvoir l'exportation, accroître l'emploi, changer le mode de développement économique et ajuster la structure de l'industrie », a-t-il expliqué.

« En même temps, l'investissement chinois vers l'étranger devient une partie indispensable du développement économique des pays hôtes. Il participe à la construction des infrastructures, suit de près le développement de la vie locale, offre des soutiens financiers et techniques, promeut l'augmentation de l'emploi et des recettes fiscales du pays. L'investissement chinois est donc bénéfique aux deux parties et cela devient un moteur de nos relations bilatérales », a ajouté M. Chen.

« Il faut indiquer que bien que le développement de l'investissement chinois vers l'étranger soit rapide, il reste encore loin de celui des pays développés. Fin 2009, les investissements chinois vers l'étranger cumulés ne constituaient que 1,3 % du total mondial. Au niveau du classement industriel, les entreprises chinoises se trouvent dans les catégories moyennes et basses. Nous souffrons d'un manque d'expérience internationale, d'une pénurie de talents administrateurs, et d'une part de marché réduite. Il nous reste beaucoup d'efforts à faire pour réaliser notre stratégie ciblée vers l'extérieur », a-t-il conclu.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial : l'Expo 2010 de Shanghai, une opportunité d'étudier le futur au milieu de défis
Chine : le profit industriel augmente de 53,5% pour les neuf premiers mois de l'année
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire