100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.10.2010 16h49
Intel ouvre sa première usine de puces électroniques en Chine

La première usine de production de puces électroniques du géant américain des composants électroniques Intel Corporation a commencé sa production mardi dans la province du Liaoning, dans le Nord-Est de la Chine.

Le début de la fabrication a été annoncé à 9h45 par Kirby Jefferson, Directeur général de l'usine.

« C'est la première unité de fabrication que nous avons construite sur un tout nouveau site depuis 1992 », a de son côté dit Paul Otellini, Président et PDG d'Intel, lors de la cérémonie de commencement.

L'usine a été surnommée « Fab 68 », les chiffres 6 et 8 étant considérés comme d'heureux augure dans la culture chinoise.

« Avec le temps, je crois que Fab 68 sera un exemple de première main de la façon dont l'investissement dans l'innovation alimente la prospérité économique, et pas seulement à Dalian, mais aussi dans toute la Chine », a-t-il dit.

Cette usine, d'une valeur de 2,5 milliards de Dollars US, est située dans le Nouveau District high-tech de Jinzhou, au Nord de la ville portuaire de Dalian. Elle couvre une superficie de 163 000 mètres carrés, soit à peu près le même surface que 23 terrains de football.

Avec plus de 1 700 employés, dont 88% sont des habitants locaux, elle fabriquera d'abord des ensembles de puces électroniques pour ordinateurs portables, ordinateurs de bureau à hautes performances et serveurs puissants.

Cette usine sera la huitième d'Intel à produire des wafers (galette de semi-conducteurs) intégrés de 300 millimètres.

Elle utilisera la technologie dite 65-nanomètres, une méthode avancée de fabrication de puces pour ordinateurs qui mesure la gravure des puces en 65 milliardièmes de mètre. Cette technologie est plus avancée que la 90-nanomètres qu'Intel avait dit vouloir utiliser quand elle avait initialement annoncé son projet.

La construction de l'usine a commencé en septembre 2007.

Xia Deren, Maire de Dalian, a dit que le projet stimulerait la croissance économique de Dalian.

« Le projet aura des effets positifs et évidents sur la restructuration et le développement des industries high-tech à Dalian », a-t-il dit.

Le point de vue de M. Xia est partagé par Ping Yuan, Vice-directeur du Bureau du Commerce Extérieur et de la Coopération Economique du District de Jinzhou.

M. Ping a fait remarquer que, à la suite du projet, 24 des fournisseurs d'Intel, comme Novellus Systems et l'Advanced Semiconductor Material Lithography (ASML) avaient établi des installations à Dalian. De plus, plus de 80 entreprises locales de Dalian sont devenues fournisseurs d'Intel.

« Auparavant, peu d'étrangers connaissaient Dalian. Le projet Intel a rendu la ville plus connue », a-t-il ajouté.

La confiance d'Intel

Les frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ont repris de la vigueur ce mois, lorsque Washington a reporté la publication de son rapport semestriel sur les politiques économiques et de taux de change internationales, et lancé une nouvelle enquête visant les politiques commerciales de la Chine en matière de « technologies vertes ».

Cependant, M. Jefferson pense que ces frictions ne devraient pas affecter les activités de l'usine de Dalian. Faisant remarquer que la nouvelle usine permettrait à Intel de mieux servir ses clients en Asie, il a ajouté que cela pourrait constituer un exemple pour le développement des liens sino-américains.

L'achèvement de l'usine de Dalian a fait monter les investissements d'Intel en Chine à 4,7 milliards de Dollars US.

« L'établissement de cette usine montre la confiance d'Intel dans la croissance économique de la Chine et le développement des industries de l'information et des technologies », a dit Zhang Hanlin, de l'Université d'Affaires et d'Economie Internationales.

« De l'autre côté, cette initiative contibuera à apaiser les relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ».

Paroles auxquelles a fait écho le Dr Mei Xinyu, chercheur associé à l'Institut de Commerce International et Coopération Economique du Ministère du Commerce.

« L'usine de Dalian est un projet de haute technologie avec un énorme investissement », a-t-il dit. « La période de retour sur investissement pourrait être longue. Aussi, la mise en oeuvre d'un tel projet montre que les Etats-Unis sont optimistes au sujet de la stabilité des relations sino-américaines ».

D'après M. Mei, la hausse du coût du travail en Chine est le résultat du développement économique. Dans le même temps, grâce aux efforts des gouvernements locaux, la qualité de la main d'oeuvre, les infrastructures et les installations publiques en Chine s'approchent, et même dépassent parfois le niveau des pays développés.

« Les faibles coûts ne sont plus désormais un avantage de la Chine pour attirer les investissements », a-t-il dit. « L'environnement s'améliore aussi ».

D'après le site internet du Ministère Chinois du commerce, pour les neuf premiers mois de l'année, les entreprises américaines ont ouvert 1 155 nouveaux établissements en Chine, soit 0,17% de plus que la même période de l'année précédente.

Un total de 19 209 entreprises à capitaux étrangers ont été créés lors des neuf derniers mois, en hausse de 17,5%, concernant quelque 74,3 milliards de Dollars US, en hausse de 16,58%.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Haïti : l'épidémie de choléra fait plus de 200 morts et l'on craint la propagation de la maladie
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine
Le prix Nobel de la paix induit en erreur